Pour son cinquième concert de la saison à l’Opéra Grand Avignon, l’Onap (Orchestre national Avignon Provence) invite le violoniste Renaud Capuçon pour interpréter le Concerto pour violon et orchestre de Samuel Barber. Le public pourra aussi découvrir la troisième symphonie de la compositrice Louise Farrenc. Un programme complété par l’Ouverture de La Belle Mélusine, sous la direction de Débora Waldman.

L’Ouverture de La Belle Mélusine s’inspire d’un conte médiéval. Le chevalier Raimondin s’éprend d’une femme mystérieuse, dont le pouvoir est de se transformer en serpente. Il ne doit en aucun cas percer son secret, sous peine de la perdre à jamais…Le mouvement ondulant des clarinettes décrit de manière harmonieuse le monde aquatique de Mélusine.

Samuel Barber a davantage à offrir que son immortel Adagio. Composé en 1940, son Concerto pour violon séduit par son énergie pleine de contrastes et son abondance mélodique. Dans la France romantique, Louise Farrenc joue un rôle majeur de compositrice et de pédagogue. Achevée en 1847, année de la mort de Mendelssohn, sa Symphonie n°3 recueille l’influence du maître allemand tout en manifestant des qualités propres.

À noter, ce concert sera également proposé au Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence, le jeudi 9 février à 11h.

Plus d’informations : operagrandavignon.fr