À la fois hommage et témoignage, l’exposition présentée jusqu’en septembre au Mémorial du camp de Rivesaltes s’intéresse à l’œuvre d’un artiste engagé : Josep Bartoli. Enfermé dans sept camps du sud de la France pendant la Guerre d’Espagne, dont celui de Rivesaltes, ce Barcelonais de naissance s’exila pour fuir le franquisme et la dictature. Echappé d’un train qui l’emmenait à Dachau, il s’exila au Mexique, puis aux Etats-Unis. Ce n’est que très tard dans sa vie que Josep Bartoli put rejoindre sa terre natale, l’Espagne. 

Réunissant plus de 150 œuvres, Josep Bartoli. Les couleurs de l’exil est un hommage à l’œuvre d’un artiste qui, toute sa vie durant, a utilisé l’art comme un moyen de témoigner, de dénoncer. Cette exposition est le fruit d’une collaboration entre plusieurs instances mêlant peintures issues de la donation de Bernice Bromberg, sa femme, au Mémorial du camp de Rivesaltes, dessins conservés par les Archives municipales de Barcelone, la Généralité de Catalogne, le Centre culturel de Terrassa et les œuvres issues de collections privées.

Six salles différentes permettent d’appréhender les différentes phases de l’œuvre de l’artiste. Dans la première, les visiteurs découvriront de nombreux dessins de Josep Bartoli créés durant son incarcération dans les camps du sud de la France. Bartoli témoigne du dénuement, des humiliations, des violences et des souffrances physiques et morales. Une seconde salle est dédiée aux femmes de la vie de l’artiste. Féministe convaincu, Bartoli a beaucoup peint le corps féminin, le représentant d’une façon résolument moderne. Autre salle, celle des portraits qui constituent une sorte de catalogue de types humains traités sur le mode de la critique sociale. Grand passionné de tauromachie, Bartoli consacra plusieurs tableaux à cette pratique, une autre thématique présentée à Rivesaltes. Enfin, Josep Bartoli continua de représenter la guerre sa vie durant, et ce sont ces tableaux aux techniques multiples que l’on retrouve dans l’avant-dernière salle. Enfin, « le cabinet Bartoli » ouvre les portes de l’univers intime de Josep à travers une sélection de photographies et extraits vidéo. 

Plus d’informations : memorialcamprivesaltes.eu