En 2020, Visa pour l’image revient pour sa 32ème édition. Cette année, le festival doit, lui aussi, s’adapter tout en restant fidèle à son ADN. Dédié au photojournalisme, Visa pour l’image accueillera 20 expositions dans trois lieux emblématiques de Perpignan : le Couvent des Minimes, la caserne Gallieni et l’église des Dominicains.

Une vingtaine d’expositions donc, qui toutes rendent compte de la réalité actuelle de notre monde. À travers leur objectif,
les photographes de cette édition racontent le monde d’aujourd’hui, un travail engagé et nécessaire pour la démocratie et le droit à l’information.

Des photographes internationaux et une exposition collective 

Le public pourra découvrir les clichés d’A. Babajanyan, E. Chernyshova, J. W. Delano, B. Denton, S. Derks, R. Donovan, E. Malfatto, V. Moriyama, A. de Russé, C. Sharrock, N. Tung, P. Turnley, I. Willms.

Une exposition collective baptisée Pandémie(s) est aussi à découvrir. Des projections, autre rendez-vous incontournable du festival, seront organisées. Cette année, elles ne pourront pas être diffusées au Campo Santo mais seront visibles chaque jour sur le site internet du festival, du 31 août au 5 septembre.

EG

Pour plus d’informations : visapourlimage.com

Crédit photo : © Peter Turnley