Du 26 juin au 7 novembre le musée Hyacinthe Rigaud propose une exposition exceptionnelle, directement en lien avec l’héritage du peintre dont il porte le nom. L’exposition Portraits en majesté présentera le travail de trois artistes français : François de Troy, Nicolas de Largillière et Hyacinthe Rigaud. 

Le musée est engagé dans un partenariat avec le musée national des châteaux de Versailles. Portraitiste par excellence des élites européennes de l’Ancien Régime, Hyacinthe Rigaud avait bénéficié d’une rétrospective à Versailles. Depuis quelques mois, le musée de Perpignan accueille quant à lui un accrochage exceptionnel baptisé Portraits de reines de France, consacré aux portraits des reines Franco-espagnoles du XVIIe siècle, prolongée jusqu’au 26 septembre.

Parallèlement, un nouvel accrochage va s’installer dans les salles du musée Rigaud et s’intitulera Portraits en majesté. Cette exposition sera l’occasion de valoriser trois artistes français qui ont marqué la deuxième moitié du règne de Louis XIV : François de Troy, Nicolas de Largillière, et Hyacinthe Rigaud. Pour mettre en regard les œuvres de ces trois peintres, l’accrochage et le parcours sont conçus sous la forme d’îlots avec la volonté de recréer une atmosphère domestique dans le musée. À l’intérieur de ces îlots, la singularité de la manière des trois peintres sera soulignée et pointera les inspirations communes. Le rapprochement de leurs œuvres avec d’autres pièces contemporaines, et notamment d’arts décoratifs, mettra en exergue le fait que le portrait, tel que de Troy, Rigaud et Largillière le conçurent, se voulait une création d’art total, réunissant tous les genres.

Dans l’évolution que connaitra le portrait sous le règne de Louis XIV, François de Troy jouera un rôle important. Son pinceau allait alors créer une nouvelle syntaxe picturale mêlant des compositions dynamiques, un coloris chaud et harmonieux servi par une touche vibrante. Né à Paris, Largillière fut, lui, formé à la manière flamande avant de se rendre en Angleterre et de revenir en France. Des influences différentes que l’on retrouve dans ses peintures et qui lui ont assuré un succès fulgurant et pérenne. Enfin, Rigaud propose encore une autre technique, un autre regard sur le portrait. Si le réalisme de son trait est la première chose que l’on remarque, il faut également souligner qu’il est l’un des premiers peintres français à porter une importance au clair-obscur.

En parallèle de l’exposition, le musée Hyacinthe Rigaud proposera également une création en réalité virtuelle de Pascal Raimbault. Avec cette expérience virtuelle, le musée propose d’entrer dans une troisième dimension du portrait de Louis XIV peint par H. Rigaud. Cette immersion totale, grâce à des casques sans fil de nouvelle génération, permettra d’approcher le Roi Soleil au plus près du moindre détail.

Plus d’informations : musee-rigaud.fr