À l’heure où la guerre frappe à la frontière de l’Europe, les journalistes et les photojournalistes ont un rôle à jouer. C’est dans ce contexte de tension mondiale que les invités de la 34ᵉ édition de Visa pour l’image, festival international du photojournalisme, exposeront leur travail. 

Car Visa pour l’image, c’est avant tout une série d’expositions présentées dans divers lieux de la ville. Cette année, les troubles de notre société, les guerres, sont au cœur de l’objectif de la vingtaine de photographes invités.

Par ailleurs, le public de cette 34ᵉ édition de Visa pour l’image est également invité à découvrir la semaine de projection organisée au Campo Santo. Du 29 août au 3 septembre, chaque soir, les projections débutent par une « chronologie » retraçant deux mois d’actualité de l’année écoulée. Sont ensuite développés différents sujets et points de vue liés aux faits de société, aux conflits, ceux dont on parle et ceux que l’on tait, aux différents constats de l’état du monde.

Toute la programmation : visapourlimage.com