Plus que jamais, l’Aéroport de Montpellier Méditerranée indexe sa croissance à la végétalisation de son proche environnement. Dès 2020, il s’engage à planter chaque année des centaines d’arbres en partenariat avec les communes les plus proches de sa plateforme : Mauguio-Carnon, Lattes, La Grande Motte et Pérols. Une mesure qui s’inscrit dans un plan global visant l’Objectif Zéro Carbone.

L’Aéroport Montpellier Méditerranée (AMM) est engagé dans une croissance forte au service de son territoire. Près d’un demi-million de voyageurs ont été conquis ces 5 dernières années, et 500 000 passagers supplémentaires seront traités à court terme. Bien conscient de l’impact qu’il peut avoir sur son environnement, AMM est engagé depuis les années 2000 dans des démarches visant à la préservation de l’environnement. Il est même certifié ISO 14 001 depuis 2004. Au fil des années, ces actions vertes s’intensifient.

Concernant les gaz à effet de serre (GES), qui deviennent aujourd’hui un enjeu majeur, AMM réalise depuis 2003 des mesures de qualité de l’air afin de connaître les niveaux de polluants in situ. Cette année, AMM a engagé avec ATMO Occitanie un inventaire de ses émissions, de manière à pouvoir prioriser ses actions. Une cartographie des concentrations des polluants sera également formalisée courant 2020 (et partagée sur son site web ainsi que sur celui d’ATMO).

« Ambition 2025, notre nouveau projet d’entreprise, est en cours d’élaboration, précise Emmanuel Brehmer, Président du Directoire de l’Aéroport Montpellier Méditerranée. Ce plan placera comme point central le respect de l’environnement et en particulier la maîtrise de notre impact carbone ».

L’engagement vers « l’Objectif Zéro Carbone » en 2050 au plus tard, conformément aux engagements de l’ACI (association internationale regroupant les aéroports) et de l’Union Européenne, se traduit notamment par :

  • Le lancement d’une démarche Airport Carbon Accreditation (ACA) avec pour objectif un minimum du niveau ACA 2 sur la prochaine période 2021–2025. Cette démarche, qui s’adresse aux aéroports opérant à l’international, impose annuellement des objectifs de réductions de GES. Elle se traduit notamment par des actions visant à la réduction des consommations d’énergie et l’utilisation accrue d’énergie propre.
  • L’aéroport dispose déjà d’une centrale photovoltaïque sous forme d’ombrières qui produit aujourd’hui plus d’électricité que l’aéroport n’en consomme.
  • 2020 verra également le lancement d’un Plan de Mobilité interentreprises de la zone aéroportuaire afin d’optimiser les modalités de transport et les impacts afférents.
  • La mise en place d’une voie permettant la pratique de mode de déplacement doux sur la plateforme a récemment été finalisée et va très prochainement se poursuivre jusqu’au tramway.

    L’engagement dans une démarche pérenne de plantations d’arbres en collaboration avec les communes de proximité (Mauguio-Carnon où il est implanté, mais aussi les riveraines immédiates que sont Lattes, La Grande Motte et Pérols) est une autre manière de compenser une part de cet impact carbone. Le principe en est simple : AMM achètera un arbre pour chaque millier de passagers supplémentaires.

    Evidemment, l’Aéroport Montpellier Méditerranée ne proposera que des essences méditerranéennes (1) et/ou adaptées à nos sols et climats, et ne se fournira que chez des pépiniéristes de proximité tels que BRL Espaces Naturels, implantée tout près de ces communes. A charge pour le fournisseur de ne proposer que des arbres produits localement. A charge pour chaque municipalité de proposer une anticipation et une traçabilité des plantations, moyennant le respect de techniques culturales vertueuses.

    De nombreuses autres actions viennent et viendront progressivement s’ajouter à ce programme de plantations, de manière à permettre à l’Aéroport Montpellier Méditerranée d’atteindre son « Objectif Zéro Carbone ».

    (1)Parmi les essences proposées : le frêne (fraxinus angustifolia), le chêne (quercus cerris), le platane (platanus acerifolia), le tilleul (tilia cordata ou tilia tomentosa), l’aulne (alnus), l’orme (ulmus lutece)…