Initiées par le Centre d’art et de photographie Lumière d’Encre, cette première édition des Rencontres photographiques de Céret s’intéressent au lien entre les paysages et la mémoire. Pour illustrer cette thématique, trois expositions (Raymond Depardon, Françoise Beauguion, Julia de Cooker) et une table ronde seront au programme jusqu’au 2 juillet. 

Faire dialoguer l’histoire d’un territoire avec l’évolution de son paysage, le tout sous l’œil d’un photographe : tel est le propos de cette première édition des Rencontres photographiques de Céret. Pour illustrer ce premier thème, Raymond Depardon, Françoise Beauguion, et Julia de Cooker présentent trois expositions et autant de regards différents.

Avec Rural, Raymond Depardon retrace à travers ses photos le paysage de son enfance, celui des campagnes françaises. Un monde paysan qu’il photographie en symbiose avec le paysage.

Pour la seconde exposition, Françoise Beauguion a été accueillie en résidence par Lumière d’Encre. Paysage en mémoires est une exposition participative qui marie le travail onirique de la photographe à des images d’al- bums de familles de cérétans, avec le travail des élèves du collège de Céret sur le livre de l’artiste paru en 2021.

Enfin, Julia de Cooker expose An artificial life, une série de clichés réalisée à Svalbard, en Norvège, où les habitants sont aux premières loges du réchauffement climatique.

Au-delà des expositions, diverses activités seront proposées au public en lien avec la thématique de cette première édition. Une balade poétique par la Cie pas de porte (14 mai et 11 juin), ainsi que des ateliers d’écriture.

Plus d’informations : lumieredencre.fr