Du 7 au 10 décembre, Montpellier Events va créer un véritable événement artistique au niveau national avec une résonance sur tout le bassin méditerranéen. Un projet né de la volonté de son directeur Cédric Fiolet qui, avec Montpellier Events, dirige le Corum, le Zénith Sud, le Parc des expositions et la Sud de France Arena. Le montage artistique de l’événement a été confié à Didier Vesse, bien connu du monde artistique, ex-directeur de galerie d’art à Montpellier, créateur de la Foire ArtéNîm dans les années 2000 et plus récemment directeur artistique de « Art Up ! ». Entretien avec ce dernier pour nous parler de l’événement.

Vous avez souhaité que Art Montpellier soit marqué d’une identité méditerranéenne. Qu’en est-il exactement ?
C’est effectivement la couleur que nous souhaitons donner à notre foire, aussi bien à travers les galeristes implantées sur tout le bassin méditerranéen que les artistes représentés par les galeries. C’est cette couleur qui va permettre à notre Foire de se démarquer des autres. Aujourd’hui, l’arc méditerranéen en France est très bien représenté avec des galeries d’Aix en Provence jusqu’à Perpignan en passant par Pézenas, Uzès ou encore L’Isle sur la Sorgue. Plus loin, nous avons par exemple la galerie Celton de Casablanca et la galerie espagnole Espiral à Noja qui nous font confiance.

A moins de deux mois de l’événement, que pouvez-vous nous dire sur les principaux rendez-vous que va proposer l’événement (temps forts, galeries, rencontres artistiques, etc.) ?
Une foire d’art de ce type se construit avec l’appui et la présence de structures artistiques et muséales locales, de la métropole et de la région. En l’occurrence, nous pouvons d’ores et déjà annoncer la présence de la ville de Sète, de la galerie de la Perle Noire à Agde, soutenue par l’agglomération Hérault Méditerranée ou encore du musée d’art brut Fernand Michel à Montpellier. Nous avons aussi l’Association des amis du Musée Fabre qui organisera un café des arts. De nombreux artistes comme Hervé Di Rosa ou CharlElie Couture ont également annoncé leur présence. On vous réserve aussi d’autres surprises mais je ne vous en dis pas plus !

Reste-t-il de la place à ce jour pour ceux qui souhaiteraient participer à la Foire ?
Quand on organise un événement de ce type, on prévoit toujours de le mettre en scène dans un espace où l’on peut pousser les murs !
Quels sont vos objectifs pour cette première édition ?
Nous savons qu’une Foire se construit dans le temps. Pour cette 1ère édition, notre objectif est de poser des bases solides : avoir une offre de galeries qui permettent à nos différents publics de faire la rencontre qu’ils attendent, leur apporter les bons outils pour les accompagner dans leur cheminement de collectionneurs, attirer un public suffisamment nombreux pour satisfaire nos galeristes. Il s’agit également de séduire et de rassembler les différents acteurs du territoire.

Stéphane Jurand

Du 7 au 10 décembre à la Sud de France Arena. Vernissage sur invitation, le 6 décembre. Contact : artmontpellier@montpellier-events.com