C’est une exposition exceptionnelle qui s’est ouverte le 30 octobre dernier aux Abattoirs à Toulouse. Le Frac Occitanie Toulouse accueille jusqu’au 16 janvier l’une des tapisseries les plus célèbre du Moyen Âge : La Dame à la licorne. Autour de cette oeuvre majeure prêtée par le musée de Cluny, des artistes contemporains interrogent  l’actualité de cette période historique et son héritage. 

Tissée vers 1500 au tournant du Moyen Âge et de la Renaissance, La Dame à la Licorne est considérée tant par les historiens que par le public d’aujourd’hui comme un chef-d’œuvre. Imprégnant la culture visuelle contempo- raine, populaire au point d’apparaître dans des films ou des livres comme un symbole idéalisé de la période médiévale, sa beauté et son mystère résonnent jusqu’à nous.

Profitant de l’opportunité des travaux de rénovation du musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, ces six tapisseries voyagent pour la première fois dans un lieu d’art contemporain, aux Abattoirs. Travail- lant sur deux époques différentes, ces deux institutions se rejoignent pourtant dans leur démarche : collecter, conserver, étudier, pour transmettre, discuter et partager avec le public. Cette proposition offre donc un cadre fort pour engager une réflexion sur les définitions de l’art, sur la temporalité de la création, car chaque œuvre, même ancienne, a un jour été contemporaine, et soulève des questionnements sociétaux différents pour chaque époque.

Chacun et chacune de ceux participant à cette exposition offre à sa manière une réflexion sur l’actualité du Moyen Âge et son héritage, ainsi que sur la figure mythique de la licorne. Chaque proposition contemporaine est une porte ouverte sur un enjeu différent : l’impor- tance de la représentation et de l’affirmation féminine et féministe qui fait corps avec la licorne, le rapport à la nature, parfois abordé sous l’angle du merveilleux, mais aussi confronté aux enjeux écologiques actuels.

Plus d’informations : lesabattoirs.org