À partir du 23 mars et jusqu’au 30 avril, un nouvel accrochage est à découvrir à l’Espace Ecureuil de Toulouse. Si le grand public ne peut y avoir accès, les scolaires et les professionnels de la culture sont invités à découvrir cette nouvelle exposition baptisée Les cadavres sont exquis

Pour cette nouvelle exposition, l’Espace Ecureuil met en avant sa propre collection. Les cadavres sont exquis est l’occasion pour le lieu culturel de partager un travail commencé en 2005. En effet, c’est à cette date que la Fondation espace écureuil commence à développer une collection sous forme de « cadavre exquis » où les oeuvres de plasticiens alternent avec des textes originaux d’écrivains.

On visite l’exposition comme on mène une enquête : de dessin en texte, de son en sculpture, le visiteur cherche les indices qui relient chaque étape de la collection. L’aventure continue par l’invitation faite au public de contribuer à son tour à un Cadavre exquis qui racontera une histoire le temps de l’exposition.

C’est le peintre Jean le Lac qui, le premier, avait initié ce projet avec un dessin présenté à l’écrivaine Maryline Desbiolles. Depuis, 31 artistes ont déjà participé parmi eux on trouve Gérard Titus-Carmel, Jean-Philippe Toussaint, Marie Darrieussecq, Laurent Mauvignier mais aussi Jeanne Lacombe, François Pétrovitch ou Trân Trong Vû.

Plus d’informations : caisseepargne-art-contemporain.fr