Pour entrer dans l’hiver, l’Opéra National du Capitole de Toulouse invite le public à (re)découvrir l’un des chefs-d’oeuvres de Giacomo Puccini : La Bohème. Un opéra sous la direction musicale de Lorenzo Passerini, et dans une mise en scène de Barbe & Doucet que l’on pourra aller voir du 26 novembre au 6 décembre. 

Moments de nostalgie, espérances, rêves puis désillusion d’une jeunesse en marge de la société, sont dépeints au gré des rencontres, dialogues passionnés sur l’art et la philosophie, déboires financiers et émois amoureux de quatre jeunes compagnons arpentant le pavé parisien de Montmartre au Quartier latin : le poète Rodolfo, le peintre Marcello, le musicien Schaunard et le philosophe Colline, entourés de Mimi, la petite fleuriste au cœur tendre, et Musetta, la grisette. Gaieté et tendresse de l’argument contrastent avec le réveil brutal provoqué par la mort de Mimi.

Dans cet éloge de la vie de bohème, bourgeois et filles de joie, femmes légères que l’indigence pousse à la prostitution telle Musetta, boutiquiers et marchands ambulants complètent le décor. Nos quatre héros conduits par leur destin de la mansarde au Café Momus et à la Barrière d’Enfer sont peut-être les bourgeois-bohèmes et intellectuels précaires d’aujourd’hui, rappelés, pour les seconds, à la dure réalité de la vie dans le monde.

Plus d’informations : theatreducapitole.fr