Le rêve est à l’honneur de la 27ᵉ édition de Toulouse les Orgues du 5 au 16 octobre. Le festival, apprécié des mélomanes, mettra ainsi en lumière les rêveurs de l’orgue : les constructeurs qui fabriquent aujourd’hui des orgues aux sonorités inouïes et des musiciens venus du classique, des musiques expérimentales ou du jazz et qui créent pour cet instrument.

Sur des orgues de toutes époques et de tous genres, ces musiciens se produiront dans des répertoires variés, en solo ou en duo, avec d’autres instruments comme le violon baroque, le saxophone, la vielle électrique, le thérémine ou les percussions.

En parallèle, l’orgue permettra de redécouvrir des incontournables du répertoire classique pour orchestre dans des transcriptions originales : Boléro de Ravel, Casse-Noisette de Tchaïkovski, Planètes de Holst, etc.

Parmi les incontournables du festival : les Nuits du Gesu, le ciné-concert à la Daurade, la Nuit de l’Orgue à St-Sernin dédiée cette année aux musiques et aux musiciens scandinaves, les séances de yo[r]ga et le concert gratuit réservé aux étudiants.

Enfin, Toulouse les Orgues c’est aussi l’occasion (re)découvrir la richesse patrimoniale de la ville avec des concerts dans des lieux toulousains emblématiques : la Cathédrale St-Etienne, la Basilique St-Sernin, l’auditorium St-Pierre des Cuisines, Notre-Dame de la Daurade ou encore des lieux intimistes comme St-Pierre des Chartreux ou l’église St-Jérôme.

Plus d’informations : toulouse-les-orgues.org