Les visiteurs fidèles de la galerie Terra Viva la connaissent depuis longtemps : l’artiste arménienne Nina est de retour avec une nouvelle exposition – cette fois au côté Jeanne Bonnefoy-Mercuriali. Les deux créatrices s’inspirent des sources de l’art ancien et traditionnel, et créent ainsi quelque chose de remarquable. Un duo artistique à découvrir du 4 septembre au 13 novembre

Nina est connue pour sa combinaison parfaite du dessin et de la sculpture, qui révèle une union entre l’Orient et l’Occident, dans un univers souvent dédié aux femmes et à la rondeur de leurs courbes. Mais désormais, l’artiste cherche ailleurs l’inspiration, et dans sa nouvelle exposition, elle rend hommage à Mesrop Machots, moine érudit arménien du Vᵉ siècle et créateur de l’alphabet arménien. Il s’agit de cette histoire fascinante et de la beauté et de la complexité de cet alphabet.

Jeanne Bonnefoy-Mercuriali puise son inspiration dans ses longs voyages, dans les pays qu’elle explore, créant des œuvres entre tradition et contemporain, entre artisanat et art. Son dernier travail trouve son origine créative dans un séjour de trois ans à Oman. Elle s’y est inspirée de la vannerie de ce sultanat. Elle crée ainsi d’impressionnantes compositions totémiques, que l’on peut désormais voir pour la première fois en lien avec l’œuvre de Nina dans Terra Viva.

Plus d’informations : galerie-terraviva.com