Spectacle “Des couleurs pour l’A-Venir” les 14 et 15 mars à la Salle Kiasma à Castelnau-le-Lez

Un spectacle vivant qui parle du vivant
À la suite d’un rêve, trois trentenaires partent à la recherche d’une grotte mystérieuse dans laquelle vit César, un ermite caractériel et farceur. Il n’est autre que le brouillon d’Adam qui observe le monde en secret et enseigne les consciences en éveil : le public. Mais lassé de son isolement et surtout effrayé par l’état de la planète et de l’humanité, sur un coup de gueule, il fait le vœu de rencontrer des humains. (teaser sur youtube et le site) Face à face détonnant entre l’être originel et trois archétypes de la société de consommation – la bimbo, le surconsommateur et la naïve – par le rire, la dérision mais aussi des prises de conscience sans moralisation, ce spectacle va nous plonger sur l’état de notre « nature » en nous posant simplement la question : qui sommes-nous vraiment ? Et de là, que voulons-nous devenir ? Et que faire concrètement individuellement pour y parvenir ?
Sujet éminament d’actualité mondiale, Pascal Brémond n’a pas pour autant négligé la mise en scène : écran géant pour décor (avec des inserts filmiques), un teaser réalisé comme un pitch de cinéma, et deux chansons en live par Léa Pastor avec piano violoncelle puis un duo Gaia Gaia par Franck Marcou et Mariah Appavoo en hymne à la planète sur sons et rythmiques modernes. « Ces choix sont à l’image de notre société. Il faut arrêter de séparer nature et monde moderne. L’un ne va pas sans l’autre. On ne trouvera pas de solutions si elles ne sont pas inscrites dans le monde réel et pas dans un monde idéal où la pollution de nos technologies n’existerait pas. D’où aussi la volonté d’en faire un spectacle vivant plutôt qu’un film, pour que les gens interagissent et participent en venant, plutôt qu’en étant des spectateurs passifs derrière un écran. »
DE LA PERMACULTURE ARTISTIQUE
Ce spectacle a pu naître grâce à la rencontre de Pascal Brémond avec Mme Dominique Nurit, élue départementale engagée dans les enjeux du climat, et d’un spécialiste de la communication, Guy Cholet, tous deux particulièrement touchés par les valeurs et messages
transmis dans cette pièce. M. Cholet a ainsi créé l’association Anim’Arts Gaia , avec laquelle il a pu récolter des fonds de mécènes, et une salle de qualité adaptée aux besoins du show dans une municipalité mobilisée pour l’ y accueillir.
Le spectacle est le début d’une collaboration qu’ils souhaitent porter ensuite sur d’autres opérations avec un appel à projets prévu au printemps. L’objectif est de développer le soutien à des artistes et des œuvres – spectacles vivants, arts plastiques, audiovisuel – qui traitent d’humanisme, d’écologie ou de social.
La permaculture est la mise en place de systèmes qui possèdent des caractéristiques de diversité, de stabilité et de résilience en respectant le vivant. Notre conception de la culture, surtout aujourd’hui, est justement le mélange des genres, des supports, des formats, dans un ensemble harmonisé qui a du sens. Non pas faire pour faire, mais faire avec éthique, pourapporter et s’inscrire dans la durée, de parler à tous pour que chacun puisse être sensibilisé dans des valeurs essentielles : le vivant, en devenant autonome dans sa façon de penser. Finalement ce que les arts et la culture ont toujours apporté en période de changement de civilisation ou de société… et ce que cette pièce propose tant dans son sens que sa forme.

Ecrite et mise en scène par Pascal Brémond, avec Jean-Luc Cohen, Anne-Lise Valiau, Anais Khaizourane, Nicolas Dermigny.
Et des chansons en live Franck Marcou en duo avec Mariah Appavoo, et aussi Léa Lea Pastor

 
Les 14 et 15 mars à 20h30 à la Salle Kiasma à Castelnau-le-Lez
www.descouleurspourlavenir.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.