Depuis le début du mois d’octobre, le Marché du Lez, à Montpellier, accueille une nouvelle galerie d’art. La So Art Gallery Montpellier présente des artistes d’origines italiennes et japonaises, dont Fabrizio Lavagna. Dirigée par Corinne Daval, on y trouve des pièces originales et de qualité. Entretien avec la galeriste. 

Pourriez-vous vous présenter ? 

Je suis agent et conseillère artistique. Avide de voyages et de découvertes j’ai quitté la France après des études littéraires et linguistiques pour m’installer dans les Caraïbes, les Baléares, puis en Allemagne. De retour en France en 2009 j’ai fait la connaissance d’un artiste italien. C’est de cette amitié que vont naître SO ART et SO ART Méditerranée. SO ART est une agence artistique qui manage la promotion d’artistes d’art contemporain. L’agence représente l’artiste dans la gestion de sa carrière, la négociation des contrats et le conseille dans ses choix professionnels. SO ART Méditerranée est une association qui organise des événements artistiques. Exposition ventes, cours artistiques, mises en relation d’artistes avec le public et les professionnels de l’art et de la presse. En 2020,  nous avons décidé de créer la SO ART GALLERY MONTPELLIER au Marché du Lez. 

Pourquoi avoir décidé l’ouverture de votre galerie après avoir travaillé sans lieu dédié auparavant ? 

Le milieu de l’art est un cercle très fermé et il est difficile pour un artiste aujourd’hui de se faire connaitre. Suite à plusieurs voyages en Italie et la rencontre avec un certain nombre d’artistes, nous avons décidé, Fabrizio Lavagna et moi-même de tenter l’aventure et de créer un espace dédié à ces artistes italiens et japonais dont nous avions fait connaissance. SO ART GALLERY a ouvert au Marché du Lez au début du mois d’octobre et nous sommes fiers de présenter des oeuvres artistiques originales et de grande qualité.

Vous présentez actuellement l’artiste Fabrizio Lavagna, pouvez-vous nous en dire plus sur cet artiste ? 

Fabrizio Lavagna est né le 18 décembre 1971 à Savona en Italie. En 2004, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Carrare et devient l’élève d’Omar Galliani. Lauréat en 2006 de la bourse Erasmus de l’Université des Beaux-Arts de Murcie, cette expérience aura une incidence sur l’ensemble de sa production artistique. L’artiste quitte ensuite l’Italie pour s’installer à Montpellier. En 2017 il fait la connaissance d’un paléontologue qui lui fait partager sa passion pour la préhistoire, les dinosaures et les espèces disparues. L’artiste est alors confronté à la réalité de l’évolution de notre planète et des conséquences du dérèglement climatique. Il décide alors de réintégrer la présence des dinosaures dans le monde moderne en créant des sculptures en aluminium et en marbre avec les squelettes des animaux disparus. Il y mêle le passé, le présent et le futur en intégrant des objets anachroniques dans ses créations.

Quels autres artistes présentez-vous ? 

Actuellement, en sus de Fabrizio Lavagna, la galerie expose des oeuvres de plusieurs artistes italiens, Irene Giannaccini, Andreas Berni, Libero Maggini, et Elias Naman.

Plus d’informations : so-art-gallery.com