Nouveau lieu d’art à Sète ! Une très belle galerie vient d’ouvrir sur le quai Aldolphe Merle à l’initiative de la dynamique Maïlyn Bruniquel que nous avons rencontrée et qui, en quelques questions-réponses, plante le décor de son espace et ses ambitions. Rencontre !

Votre galerie vient d’être inaugurée, comment ce projet est-il né et à partir de quels critères ?

Il y avait de fortes chances qu’un jour, l’art devienne mon cheval de bataille malgré des études qui n’avaient rien à voir (Droit et Master 2 Sup de Co).
Mes parents passionnés d’art, les rencontres précoces avec les artistes, j’ai grandi, baignée dans une atmosphère artistique qui m’a toujours émerveillée. On dit que tout remonte à l’enfance ; pour ma part, j’en suis convaincue !
La création de cette galerie a mûri en moi pendant 30 ans… Silencieuse puis murmurante et enfin évidente, avec ce lieu haussmannien, au bord du canal, rénové à mon image et pour les artistes que j’aime. Un lieu dédié à l’art où les univers des artistes que je représente s’accordent et s’entrechoquent. Je réalise mon rêve, ma passion.

Sète est une ville dynamique au niveau artistique, comment comptez-vous vous démarquer dans cette offre artistique intense ?

L’avenir me le dira… Aujourd’hui je n’ai pas la prétention de dire que j’irai dé- crocher la lune mais plutôt la modestie d’aller chercher les étoiles. L’art est multiple et l’œil de chacun est différent. L’approche est déterminée par sa pro- pre sensibilité, sa propre vision, ses propres objectifs. L’offre vient de partout, il faut savoir la capter et surtout la valoriser. Je crois beaucoup au travail.

Quels types d’artistes trouverons-nous dans votre espace et quels sont les événements à venir ?

Native de Sete, j’ai voulu mettre à l’honneur nos artistes sétois et régionaux qui méritent d’être soutenus. Sète en regorge… Je suis attirée par la figuration libre mais ouverte aux artistes de toutes inspirations artistiques qui me propo- seront le meilleur d’eux même et me feront vibrer. Je suis très attachée à l’hu- main et à sa nature, ce qui me guide dans mes décisions. Je prépare des événements mais vous ne m’en voudrez pas si je les garde confidentiels pour le moment. C’est encore un peu tôt.

Actuellement vous exposez les oeuvres du sétois Jean-Jacques François, pouvez-vous nous présenter l’exposition ?

Jean-Jacques François est un spécialiste du détournement, d’où le titre de son exposition. Il mêle avec humour et dérision, la mythologie et le sacré. La femme domine toujours dans ses créations. Il n’est jamais là où on l’attend ; guidé à la fois par le hasard et la nécessité. Jean-Jacques a beaucoup travaillé pour cette exposition, il a une créativité débordante. C’est un artiste formidable et un homme au grand coeur ! Je vous invite à venir découvrir ses œuvres pré- sentées à la galerie jusqu’à la fin janvier.

 

Horaires du mardi au samedi de 10h à 13h et de 15h à 19h.

Galerie Maïlyn Bruniquel – 1, Quai Adolphe Merle à Sète (34).
Tél. 04 67 46 09 83. galeriemailynbruniquel.fr