En attendant de découvrir ce que réserve la nouvelle édition du festival ImageSingulières, le Centre photographique documentaire de Sète présente deux nouvelles expositions. Du 17 mars au 30 avril, Ioana Cîrlig et Panos Kefalos entraineront les visiteurs dans leurs univers photographiques. 

Originaire de Roumanie, où elle a co-fondé le Centre roumain pour la photographie documentaire, Ioana Cîrlig expose la série Post-industrial stories à Sète. Fruit d’un travail mené pendant trois ans, ce projet propose de découvrir comment les petites villes minières roumaines se sont transformées à l’ère des grandes cités. Ioana Cîrlig explique : « Post-Industrial Stories est un projet de photographie au long cours qui documente cette période de changement et les effets de cette désindustrialisation sur les petites villes minières de Roumanie. Le projet vise à capturer l’atmosphère et la vie quotidienne de l’intérieur de la communauté. »

De son côté, le photographe grec Panos Kefalos expose une série de clichés baptisée Saints. En 2012, son travail le mène a cotoyé les enfants et les familles de migrants afghants à Athènes. De cette rencontre, il tire un livre, lui aussi intitulé Saints, publié en 2016 par La Fabrica en Italie. Il commente :  » À l’automne 2012, ma participation à un tout autre travail m’a amené à Victoria Square, dans le centre-ville d’Athènes. À l’époque, je cherchais à saisir le quotidien d’enfants – principalement des réfugiés afghans – qui travaillaient et jouaient sur la place. Il s’est rapidement avéré que cela devenait beaucoup plus que ça. Mon travail photographique se transformait en un sujet sur l’enfance – ce miroir brisé de notre vie d’adulte – et sur les forces responsables de sa destruction : fragilité et liberté sans contraintes, la violence brutale de la guerre et la spontanéité des jeux d’enfants. »

Plus d’informations : imagesingulieres.com