Le musée Paul Valéry de Sète célèbre sa réouverture avec deux expositions à découvrir tout au long de l’été. Depuis le 19 mai, et jusqu’au 15 août, les visiteurs peuvent découvrir Retour au musée avec TOPOLINO, de confinement en confinement. Puis, du 10 juin au 26 septembre, l’art aborigène s’installera dans les salles du musée pour une exposition temporaire issue de la collection Pierre Montagne. 

L’art est à nouveau accessible au musée Paul Valéry de Sète. Pour sa réouverture, le musée a programmé deux expositions et la première peut déjà se visiter. Retour au musée, avec Topolino, de confinement en confinement accompagne ce moment de retrouvailles à travers une sélection des dessins réalisés par l’artiste sétois. Depuis le mois de mai, rien n’a échappé à son regard, où se reflète toute l’activité du musée au quotidien. Près de 80 aquarelles appartenant à sa production durant cette période ont été réunies pour être présentées. Enfin, au rez-de-chaussée, une œuvre collective réalisée par les visiteurs lors de la réouverture du musée après le premier confinement est installée. Cette exposition sera présentée jusqu’au 15 août.

Deuxième rendez-vous, à partir du 10 juin et jusqu’au 26 septembre, L’Art aborigène. Collection Pierre Montagne. Le Musée Paul Valéry consacre son exposition d’été à l’art aborigène et montre une sélection des œuvres rassemblées par le collectionneur Pierre Montagne. Les 70 toiles réunies, dues à 63 artistes différents, offrent un parcours à la fois riche et diversifié à travers les régions qui abritent les communautés les plus actives dans le domaine de la peinture, depuis les grands espaces désertiques du centre de l’Australie jusqu’aux confins de la Terre d’Arnhem. Parmi les artistes présentés figurent des peintres, en grande majorité des femmes, qui ont atteint une grande notoriété internationale, telle Emily Kame Kngwarreye ou encore Kathleen Petyarre, au point même d’incarner le symbole d’une Australie réconciliée.

Plus d’informations : museepaulvalery-sete.fr