Pendant un mois, du 18 juin au 18 juillet, Anne-Marie Jaumaud vous entraine à la découverte des paysages changeants de Sète. Ses aquarelles sont autant de couleurs que chaque lever de soleil dépose sur l’île singulière. Une exposition comme une ode à la nature et à Sète. 

Chaque matin depuis six mois, Anne-Marie Jaumaud se poste à 8h pile à cette bitte d’amarrage face au port, à l’angle du quai Samary et du quai de la République. Elle sort son téléphone portable et immortalise l’instant en une photographie cadrée sur le môle Saint-Louis. Et chaque jour depuis six mois, elle transforme la prise de vue quotidienne en une aquarelle. Son objectif : réaliser une œuvre de 365 peintures, une par jour pendant un an. À mi-chemin d’un travail de longue haleine, elle propose d’ouvrir les portes de son atelier et de présenter la première partie de l’œuvre.

L’artiste narbonnaise quitte sa ville d’origine il y a deux ans pour installer son atelier à Sète sur le quai d’Alger. Le paysage sétois se dessinant chaque matin dans des couleurs changeantes au gré des saisons et des jours, se détachent dans ses peintures et transforment un point de vue unique en une multitude de paysages changés par le temps, et la course du soleil.

L’artiste dévoilera en parallèle des tableaux à l’huile sur bois réalisés pendant les confinements. L’œuvre finale sera restituée en 2022 au terme des 365 jours lors d’une exposition, et par la publication de quatre livres.

Plus d’informations : annemariejaumaud.com