C’est une exposition événement qui commence dès la fin du mois de septembre au Mémorial du camp de Rivesaltes. Consacrée à l’œuvre de l’artiste et combattant antifranquiste, Josep Bartoli – Les couleurs de l’exil fait suite à la sortie du film Josep, réalisé par Aurel. Un ensemble de ses oeuvres sera à découvrir pendant un an à partir de ce 23 septembre.

Pour cette exposition, le Mémorial a rassemblé plus de 150 oeuvres, issues de la donation de Bernice Bromberg, veuve de l’artiste. La couleur de l’exil met ainsi en perspectives certaines réalisations majeures de Bartoli marquées par l’exil, ses engagements et ses combats.

Né en 1910 à Barcelone, Josep Bartoli s’exile en 1939 en France, après l’effondrement de la République en Espagne. En l’espace de deux ans, il est incarcéré dans sept camps différents, dont Perpignan, où il contracte le typhus. Pendant cette période, Bartoli dessine la guerre, |’exil et les camps, au crayon, sans une once de couleur.

Ces croquis sont d’une puissance singulière et sont le reflet de l’importance du dessin pour cet artiste marqué par les tourments de l’histoire.

Plus d’informations : memorialcamprivesaltes.eu