Face au contexte sanitaire, le musée Soulages à Rodez a choisi de repousser sa grande exposition estivale mais également de prolonger deux expositions qui n’ont pas eu le temps d’être montrées au public. Enfin, le musée Soulages profitera de cette réouverture pour inaugurer un nouvel accrochage de sa collection permanente et présenter des oeuvres inédites du maître de l’outrenoir. 

Si les lieux culturels pourraient réouvrir à partir de la mi-mai, les conditions de cette réouverture restent encore floues. En attendant de savoir quand et comment il pourra à nouveau accueillir le public, le musée Soulages a annoncé reporter, une nouvelle fois, sa grande exposition estivale. Ainsi, l’exposition Fernand Léger. La vie à bras-le-corps qui devait avoir lieu cet été est finalement programmé pour l’été 2022.

Néanmoins, le musée souligne dans un communiqué qu’une « programmation inédite, riche et variée » sera proposée dès sa réouverture. Le lieu mettra ainsi en avant deux expositions débutées à l’automne 2020 et qui n’ont pas eu le temps d’être vues par le public.

Un nouvel accrochage et des oeuvres inédites 

Les visiteurs pourront donc profiter de l’exposition Gilles Barbier. Machines de production jusqu’au 26 septembre. Des installations qui sont comme un concentré de l’art proposé par Gilles Barbier à travers cinq ensembles majeurs déployés dans le musée Soulages : la Boîte noire, le Terrier, L’Orgue à pets, la Méga Maquette, les Soupes. Autre exposition prolongée, également jusqu’au 26 septembre, le Chat visite le musée Soulages. Une drôle d’exposition qui transforme Le célèbre Chat de Geluck en guide du musée et nous entraine dans l’univers de Pierre Soulages.

Enfin, le musée Soulages a profité de ce temps de pause pour repenser ses salles d’exposition. Lors de sa réouverture, le lieu inaugurera donc un tout nouvel accrochage et présentera également un ensemble d’oeuvres exceptionnelles et inédites. Parmi elles, deux Outrenoirs majeurs : Peinture 390 x 130 cm, 17 mars 2019, l’Outrenoir exceptionnel de la troisième donation de Pierre et Colette Soulages, peint par l’artiste dans sa centième année, et Peinture 324 x 181 cm, 19 janvier 1997, donnée par Karsten Greve au musée. L’accrochage du cabinet des estampes sera en majeure partie renouvelé.

Plus d’informations : musee-soulages-rodez.fr