Réouverture de l’exposition « Robert Doisneau : ombre et lumière  » à Bram

©R. Doisneau, Le baiser de l'hôtel de ville, Paris 1950

Après plus de deux mois de fermeture, l’exposition Robert Doisneau : ombre et lumière, présentée aux Essar[t]s, espace arts et cultures de Bram, revient à partir du 20 mai et se prolonge exceptionnellement jusqu’au 13 septembre. 

3000 visiteurs ont déjà pu admirer les clichés de l’un des plus célèbres photographes français de l’après-guerre.

Désormais réouverte au public, l’exposition s’adapte à la situation sanitaire. Un protocole d’hygiène et de sécurité est mis en place avec, notamment, un accès limité à 40 personnes à la fois, la mise à disposition de gel hydroalcoolique, ainsi qu’un parcours fléché à l’intérieur du site.

100 clichés réunis

Au coeur de l’exposition deux thèmes retraçant le parcours photographique de Doisneau entre 1934 er 1973 et rassemblant 100 clichés.

« Le temps retrouvé », premier thème, présente 46 tirages comprenant les plus célèbres du photographe. Du fameux Baiser de l’Hôtel de Ville, aux espiègleries des enfants de Paris en passant par les photos prises sur le vif d’anonymes et les célébrités, c’est tout un pan du travail de Robert Doisneau qui est mis en lumière.

©R. Doisneau, Les frères, rue du Docteur Lecène, Paris 1934

Avec « Gravités », ce sont les clichés les moins connus de l’artiste que le public pourra admirer. 55 tirages révèlent la gravité insoupçonnée de l’oeuvre de Doisneau qui met en lumière une société sans indulgence à travers la banlieue, les usines et la pauvreté.

Plus d’informations et horaires d’ouverture : villedebram.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.