Pour la cinquième année consécutive, la Région Occitanie organise le Prix Occitanie-Médicis afin de promouvoir les talents régionaux de l’art contemporain sur la scène nationale et internationale. À l’issue des délibérations du jury, Naomi Maury, a été élue lauréate de cette édition.  

Créé en 2018 en collaboration avec la prestigieuse Académie de France à Rome, le prix Occitanie – Médicis s’inscrit dans la politique d’aide au rayonnement à l’international des artistes plasticiens de la Région Occitanie. Elaborée par la Région, ce prix d’exception attire une centaine d’artistes plasticiens et visuels, désireux de profiter de l’opportunité unique d’une résidence au sein d’un lieu emblématique de la création artistique.

Les membres du jury ont retenu Naomi Maury comme lauréate de la cinquième édition de ce prestigieux Prix. Elle bénéficiera d’une résidence à la Villa Médicis-Académie de France à Rome pendant une durée de 3 mois, ainsi que d’une bourse de production d’un montant de 10 500 € octroyée par la Région. Au cours de son séjour, l’artiste aura l’opportunité departiciper pleinement à la vie de la Villa avec des rencontres avec les autres pensionnaires et de la participation aux « Jeudis de la Villa ». À la suite de son séjour, la Région lui permettra de présenter son travail au travers d’une exposition au Musée Régional d’Art contemporain de Sérignan (MRAC), ou au Centre Régional d’Art Contemporain de Sète (CRAC) ou la publication d’un catalogue.

Naomi Maury est née à Bédarieux en 1991, elle vit et travaille à Sète. Par le biais d’installations, de dessins, de vidéos, elle développe des futurs fictionnels et utopistes, eux-mêmes axés autour des interdépendances entre les éléments et du soin comme valeur globale et ultime. Naomi Maury a été lauréate du Prix Mezzanine des Abattoirs en 2021, et a exposé à la biennale de Lyon en 2019. Elle a aussi effectué plusieurs résidences (Etats-Unis, Berlin, Mexique, Thaïlande et Islande). Au sein de la Villa Médicis, elle souhaite étudier les rapports entre gladiateurs et cyborgs et travailler notamment sur le symbole de Valeria Lucunda une des rares femmes gladiatrices.