Porté par l’association Jean-Paul Boyer, Culture & Cinéma, le Festival de cinéma argentique en plein air de Redessan célèbrera sa 8ᵉ édition du 4 au 7 août. Les festivaliers pourront profiter de projections en bobines de pellicule argentique 35 mm, en plein air et sur écran géant. 

Programmation : 

  • Jeudi 4 août : Gaumont nous fait l’honneur de présenter une copie restaurée du chef-d’œuvre de Jean Vigo, L’Atalante (1934). Comédie dramatique,noir et blanc, avec Michel Simon. La jeune femme d’un marinier, lassée d’un bonheur tranquille sur la péniche « L’Atalante »,se laisse attirer par les artifices de la ville, laissant son mari au désespoir. En 2017, Gaumont entreprend avec la Cinémathèque française une restauration à partir de copies d’époque correspondant à la version la plus proche du travail de Vigo.
  • Vendredi 5 août : Certains l’aiment chaud, Billy Wilder, 1959. Avec Marylin Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon. Comédie, noir et blanc, USA, VOST. Pour échapper à la mafia de Chicago, deux musiciens se déguisent en femmes et se cachent dans un orchestre de jazz féminin. L’American Film Institute place Some Like it Hot en première position de son classement des cents plus grandes comédies du cinéma.
  • Samedi 6 août : Ridicule, Patrice Leconte, 1996. Avec Charles Berling, Jean Rochefort, Fanny Ardant. Comédie dramatique, France. Tableau caustique et sans concession de la cour de Louis XVI à Versailles, « ce monde où un vice n’est rien, mais le ridicule tue ». Quatre César, dont Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleurs costumes.
  • Dimanche 7 août : L’Aventure de Mme Muir, Joseph L. Mankiewicz, 1948. Avec Gene Tierney, Rex Harrison. Fantastique et romance, noir et blanc, USA, VOST. Angleterre, début du XXᵉ siècle. Une jeune veuve s’installe dans un cottage réputé hanté. Loin d’être terrorisée, elle est fascinée à l’idée de cohabiter avec ce fantôme… qui un soir lui apparaît. Bouleversante histoire d’amour, un chef-d’œuvre de Mankiewicz.
  • Chaque film est précédé d’actualités et de publicités de l’époque.

Plus d’informations : boyer-cinema.fr