Que vaut « 🤣 » de Frédéric Beigbeder ?

Frédéric Beigbeder revient à ses premières amours… Son alter égo Octave Parango, antihéros de 99francs vient clore une trilogie qui traite des abus de la société. La publicité pour 99 francs, la mode pour Au secours pardon (l’Idéal au cinéma) il ne manquait plus que… les médias !

🤣 retrace les mésaventures de Beigbeder chez France Inter et la dictature de l’humour dans les médias. Un livre qui ouvre une réflexion sur la bien-pensance unique qui règne dans le milieu, mais aussi sur la méchanceté par l’humour.

Au-delà de cette critique des médias, le livre est avant tout rempli de nostalgie. Beigbeder raconte à travers le personnage d’Octave une époque révolue, celle des années 80-90, où l’auteur s’amusait dans ses soirées du CACA’s club, une période légère où tout semblait possible… On voit que l’auteur prend plaisir à partager ses souvenirs, sans pour autant tout regretter… Il avoue que cette période de bonheur pour lui amena les problèmes que la société vit aujourd’hui et que la nouvelle génération tente de rattraper. Un livre touchant, drôle, avec un personnage cynique en pleine rédemption. Quel plaisir de retrouver le ton des premiers romans de l’auteur… Cette tonalité marqua ma lecture de nostalgie, Beigbeder étant l’écrivain qui me dirigea vers cette passion qu’est la littérature. TL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.