Les structures culturelles indépendantes de Toulouse Métropole, dont le Théâtre du Grand Rond fait partie, ont choisi de maintenir leurs programmations en réorganisant leurs horaires. Nous choisissons de le faire pour les artistes et les publics, en dénonçant néanmoins le manque de concertation et l’urgence dans lesquelles nous mettent les annonces du gouvernement.

Royale Machine Du 3 au 7 novembre du mardi au samedi à 19h

Royale Machine est l’histoire d’un homme qui travaille. Et qui nous raconte son travail… mais comme il est intérimaire, il n’a pas un mais plusieurs travails. Donc il nous raconte tous ses travails. Cet homme aime les chiffres et les calculs, le printemps, la logique et les faits divers, faire des armoires à Anjou Tôlerie mais aussi la tomate en hiver à Flunch. Et puis un jour, il va se mettre à se questionner sur ces travails… un spectacle en forme de réflexion vivifiante, drôle et valsant avec l’absurde sur le monde d’avant, sur le rêve d’un monde d’après, écrite dans le monde d’avant. Mais qui tombe pile poil !
Donc, pour préciser, notre bonhomme, à force de calculs et de logiques spontanées, il va en arriver à se questionner. Il se demande où les suédois d’Ikea trouvent autant de bois ; combien de cochons il faut par
jour, puis par an, et où sont ces cochons qui vont servir à faire les croque-monsieur au Grand Saloir ; il se demande si ce n’est pas un peu « con » qu’il faille deux litres d’eau pour fabriquer une bouteille d’eau en
plastique d’un litre…
Et le vertige le prend. Il doute : de son utilité, du poids qu’il a sur la balance du monde, de l’engagement, de l’importance du Travail, cette Royale Machine qui définit, soumet et broie le corps et la tête. Il n’est qu’une partie de la machine : elle le berce, il suit son mouvement, il fait exactement ce qu’elle veut qu’il fasse. C’est comme ça, il n’a pas le choix. Ou peut-être que si ?
D’une question en naît une autre, puis encore une autre. Et dans la tourmente il refait son monde. Si un rouage se met à réfléchir et, par là, se met à agir, que devient la Royale Machine ?

Genre : théâtre – Durée : 1h15
De, mise en scène : Maxime Bodin, Romain Verstraeten-Rieux – Avec : Maxime Bodin – Création Lumière : Grangil Marast
TARIFS
> Tarif plein : 13€ – Tarif réduit : 9€ (étudiants et demandeurs d’emploi) / 6€ (- de 12 ans) – Tarifs solidaires : Billet suspendu, 4€, 18€
> Carnet Pleins Feux :
Tarif plein (carnet de 5 places) : 45€ (soit 9€ la place) – Tarif réduit (carnet de 3 places – Valable pour les étudiants et demandeurs d’emploi) : 18€ (soit 6€ la place)

Le Carnaval de la petite taupe – Le Collectif de la Petite au Top jusqu’au 31 octobre à 11h et à 15h Les 4 et 7 novembre à 15h

On est fan ! On est fan de cette petite taupe qui depuis maintenant quelques années vient partager ses aventures au Grand Rond. Et comme d’habitude, c’est dans le cadre d’un ciné-concert que nous sommes ravi·e·s de vous re-proposer ces bijoux de poésie et d’inventivité.
Entre 1957 et 1975, Zdenek Miler a créé pour la télévision tchèque le personnage de Taupek, une petite taupe débrouillarde et sympa, qui incarne un idéal de solidarité et d’écologie (déjà…). Ce ne sont pas moins de 25 courts métrages d’animation qui sortiront de l’esprit pétillant de ce peintre et illustrateur. Taupek est à mille lieues de l’image du super-héros mais il a pour lui une volonté et une détermination à toute épreuve. La petite taupe n’est pas seulement une fable animalière, c’est aussi une réflexion sur la vie quotidienne, un jugement sur la société de consommation et notre place dans l’environnement.
La musique de ce ciné-concert est conçue comme une série de saynètes, où se succèdent des climats animés ou rêveurs. Sur cette trame de base, les 2 musiciens improvisent, se répondent et font de chaque représentation un moment unique…

Genre : ciné-concert – Âge : de 3 à 6 ans – Durée : 40mn
Dessins animés : Zdenek Miler – Musique de et avec : Daniel Dumoulin, Michel Parmentier
TARIFS
Tarif plein : 6€ – Tarif réduit : 5€ (= avec le Carnet jeune public : 5 places préachetées, non nominatives et sans limitation de durée) – Tarif solidaire : 8€

GeldaFiancette
Vous les attendez ? Nous aussi
Du 3 au 7 novembre du mardi au samedi à 17h

Ils ne sont jamais là où on les attend !
Deux Automates, ambiance mannequins de vitrines, se bousculent dans un bois. « Qui êtes vous Monsieur ? Et pourquoi portez-vous un masque ?
A cette double question, une seule réponse Monsieur. Je n’ai pas de masque !
Détendez-vous, prenez-vous dans les bras… Écoutez plutôt ces Pianos, ces Banjos, ces flûtes et ces peaux. »
(Sons d’orchestre qui s’accorde, dans les confins…)

Genre : musique sans style mais avec classe – Durée : 50mn
Avec : Thomas Fiancette, Philippe Gelda
INFOS : Ouverture des portes 16h45, attention jauge corona-réduite.
TARIF : Participation libre mais corona-indispensable !

Infos 05 61 62 14 85 – www.grand-rond.org
royale-machine-1©dr