Dernière programmation imaginée par Borja Sitjà, sur le départ et dont le remplaçant ne sera annoncé qu’en début d’année prochaine, la saison 2022-2023 du Théâtre de l’Archipel, Scène nationale de Perpignan, est riche ! Le théâtre est au cœur des propositions, bien accompagné par de nombreux temps forts musicaux dont la nouvelle édition du festival Aujourd’hui musiques (en novembre). Cirque, danse et spectacles jeune public complètent les propositions d’une saison à découvrir ! 

Septembre : la saison s’ouvre sur la recréation exceptionnelle de Jean-Claude Gallotta, de retour à Perpignan les 23 et 24 septembre avec Ulysse, créé pour la première fois en 1981. Les 29 et 30 seprembre, on retrouvera Jean Bellorini et son Jeu des ombres au Grenat, une proposition d’après un texte de Valère Novarina qui aurait dû être présenté au Festival d’Avignon en 2020.

Octobre : 10 rendez-vous programmés entre musique, théâtre et spectacle jeune public. Pour les plus jeunes, les 4 et 5 octobre, Yngvild Aspeli s’empare du roman d’Herman Melville, Moby Dick, pour en faire une grande épopée théâtrale. Les 18, 19 et 20 octobre, un temps fort autour du flamenco avec Rocio Molina. Puis, le 25 octobre, à ne pas manquer La Douleur, d’après Marguerite Duras, mise en scène de Patrice Chéreau avec Dominqiue Blanc (Molière de la meilleure comédienne en 2010 pour ce spectacle).

En novembre, place à la musique avec le festival Aujourd’hui musiques qui présente, comme à chaque édition, des créations visuelles et sonores. Juste avant le début du festival (du 10 au 20 novembre), un concert exceptionnel réunira Yvan Cassar et Louis Chedid (4 novembre). Ce mois en musique sera clôturé par le concert du Harlem Gospel Choir (24 novembre).

En décembre, les grands auteurs seront à l’honneur avec La Tragédie de Carmen (1ᵉʳ décembre) d’après Bizet. Puis Shakespeare revu et corrigé par Nathalie Garraud et Olivier Saccomano avec Un Hamlet de moins (6 décembre), Institut Ophélie 8 et 9 décembre). Enfin, La Fontaine sera convoqué par Philippe Car et son Agence Voyages imaginaires, les 12 et 13 décembre pour Les Fables. Cirque, jazz et récital compléteront la programmation du dernier mois de 2022.

Janvier : la nouvelle année s’ouvrira, les 12 et 13 janvier, sur Deleuze / Hendrix du grand chorégraphe Angelin Preljocaj. Les plus jeunes pourront découvrir Le Carnaval des animaux proposé par Emilie Lalande (15 et 17 janvier) ou la pièce circassienne Oraison de Marie Molliens (du 29 janvier au 4 février). Également au programme, le blues de Jean-Jacques Milteau, Harrison Kennedy et Vincent Segal (18 janvier), la nouvelle pièce de François Tanguy, Par Autan (25 et 26 janvier) ou encore deux rendez-vous classiques dont celui de l’Insula Orchestra (22 janvier).

Février : l’Orchestre des Champs-Elysées donnera un concert le 5, tandis que le Trio Claret mêlera alto, violon et violoncelle le 10 février. Ce même jour, musique toujours, mais cette fois côté jazz, en compagnie de Dhafer Youssef. Enfin, on ne manquera pas Othello mis en scène par Jean-François Sivadier (15 et 16 février) et Je hurle d’Eric Domenicone.

Mars : décidément Shakespeare à la cote cette saison ! Les 7 et 8 mars, Matthias Langhoff et Marcial Di Fonzo Bo reprennent le fameux Richard III. À voir aussi, La Traviata interprétée par le Clermont Auvergne Opéra et Opéra Nomade (12 mars), La Force qui ravage tout de David Lescot (16 et 17 mars) et le concert de Joe Louis Walker le 19 mars.

Avril : éclectisme pour le printemps avec de la danse (En son lieu de Christian Rizzo, 6 et 7 avril, et Sonoma de Marcos Morau, les 20 et 21 avril), de la musique classique et sacrée (Stabat Mater, le 4 avril, Maria Callas, une vie, une passion avec la soprano Béatrice Uria Monzon, le 14 avril, et un Voyage dans la musique romantique allemande le 21 avril), du théâtre (Mes jambes, si vous saviez, quelle fumée… de Bruno Geslin les 11 et 12 avril) et enfin du cirque (Je suis tigre de Florent Bernad et Les Hauts plateaux de Mathurin Bolze.

En mai, on choisira ce qui nous plait parmi : le concert d’Arthur H (4 mai), le Duo Accorcell (5 mai), la pièce La réponse des hommes de Tiphaine Raffier (11 et 12 mai), le rendez-vous jeune public La princesse qui n’aimait pas… de Barbaque Compagnie (13 au 17 mai), le concert baroque de l’Ensemble les Timbras & François-Michel Rignol (19 mai), la pièce pour les plus petits Temps, cie Haut Les Mains (21 et 24 mai) ou encore le spectacle de danse La Belle Humeur de la Zampa (31 mai et 1ᵉʳ juin).

Enfin, en juin, trois rendez-vous pour conclure la saison : la pièce jeune public Normalito, de Pauline Sales et Cie À l’Envi (4 au 6 juin), le duo violoncelle accordéon proposé par François Salque et Vincent Peirani (8 juin) et Le bal marionnettique des Anges au plafond (14 au 16 juin).

Billetterie et informations : theatredelarchipel.org