Nouvel accrochage paysages et architectures – dessins de Paul Dardé jusqu’au 12 mai 2019 au Musée de Lodève

Paul DARDE (1888-1963) Paysages - Architectures 1928-1929 Illustrations de Macbeth de Shakespeare Encre de Chine, lavis sur papier © ADAGP Paris 2019

Un nouvel accrochage dans le cabinet d’art graphique du Musée de Lodève propose une trentaines de dessins de Paul Dardé illustrant des paysages et architectures inspirés de l’œuvre de Shakespeare. Issus des collections du musées, ces dessins sont exposés pour quelques semaines seulement.

Le château de Dunsinane
Paul Dardé (1888-1963) évoque dans une série de dessins l’acte V de Macbeth : le moment où les soldats de Malcolm avancent vers le château de Dunsinane pour se venger de Macbeth. Ce dernier, influencé par sa femme et la prophétie de trois sorcières, a assassiné Duncan roi d’Écosse et père de Malcolm, pour prendre sa place.
L’artiste imagine dans ces dessins la forteresse de Dunsinane où s’est retranché Macbeth.

Illustrer Shakespeare : un projet monumental
Paul Dardé découvre l’œuvre de Shakespeare à l’adolescence, en se rendant à la bibliothèque municipale de Lodève. Mais ce n’est qu’à l’âge de trente neuf ans que Paul Dardé s’empare du projet de l’illustration des pièces de Shakespeare, à un moment charnière de sa vie. En 1927, l’artiste qui a fait faillite un an plus tôt, est dénué de toute ressource. Il loge dans un appartement d’instituteur à la Vacquerie. De cet exode sur le Larzac, propice à l’exploration de l’œuvre de Shakespeare, naîtra une œuvre prolifique, faite de portraits sculptés dans un calcaire local et de milliers de dessins.

Avec Shakespeare, Paul Dardé se lance encore une fois dans un projet monumental : l’illustration des cinq grandes tragédies de l’auteur (Macbeth, Le roi Lear, Roméo et Juliette, Othello, Hamlet). Il commence  avec la pièce Macbeth et produit des centaines de dessins, presque un pour chaque ligne. Le cinquième acte est illustré en 1929 avec près de quatre cent dessins.

Finalement, Paul Dardé est pris dans une myriade d’autres projets, et seuls quelques bustes et dessins seront exposés au Salon des artistes français de 1929.

Exposition à découvrir jusqu’au 12 mai 2019 au Musée de Lodève.
Tel. 04 67 88 86 10 – museelodeve@lodevoisetlarzac.fr – museedelodeve.fr

Tarifs* : Plein : 7 € – Réduit : 5 € – Famille : 16 €
Carte accès libre à l’année : 20 € (accès à l’ensemble du musée et aux expositions temporaires)
* Ces tarifs s’appliquent jusqu’au 19 mai 2019 et donnent accès à l’exposition temporaire Manuela Marques. Et le bleu du ciel dans l’ombre, aux trois parcours permanents et à l’accrochage temporaire des dessins de Dardé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.