Après huit mois de fermeture, la Maison Carrée, chef-d’œuvre antique de Nîmes, a rouvert ses portes métamorphosée. Le monument, candidat au patrimoine mondial de l’Unesco, propose désormais une toute nouvelle muséographie aux visiteurs. Le nouveau parcours de visite s’articule autour de nombreuses thématiques pour comprendre le rôle et la fonction de la Maison Carrée, temple romain destiné au culte impérial, et ce qui fait son caractère unique.

Après des travaux de restauration lui rendant son volume initial et l’installation d’une nouvelle scénographie, un nouvel espace de médiation a vu le jour en remplacement de la salle de projection devenue obsolète. Avec l’histoire du monument et l’explication du contexte historique de son édification dans les premières années du Principat d’Auguste, on y découvre l’architecture romaine, le culte impérial, les influences et la signification du décor remarquable de la Maison Carrée.

La Ville de Nîmes, qui a participé à l’élaboration des contenus scientifiques, a particulièrement veillé à l’exactitude des éléments transmis aux publics.

La Maison Carrée constitue sans doute le temple romain le mieux conservé au monde. Erigé, dans les premières années du Iᵉʳ siècle, cet édifice est dédié au culte de la famille impériale. Inspirée par les temples d’Apollon et de Mars Ultor à Rome, la Maison Carrée impressionne par l’harmonie de ses proportions et la majesté qui se dégage de ce monument exceptionnel. À l’époque romaine, il est situé au sud du forum, un vaste espace public qui constitue le cœur de la cité.

Plus d’informations : arenes-nimes.com/maison-carree