L’actualité de la fin de l’année sera chargée pour Carré d’Art. Le musée d’art contemporain de Nîmes ouvrira trois nouvelles expositions avant la fin de l’année. Une première présentant le travail d’Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin, ainsi que deux expositions collectives : Suspension / Stillness et Post-Performance video : Los Angeles.

Première des trois expositions à être ouverte au public, De vertical, devenir horizontal, étale. Du 23 novembre au 13 mars, Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin présenteront une recherche initiée en 2014 s’intéressant aux territoires urbains à partir de gestes et de mouvements, à l’histoire et aux présents des lieux.

Seconde exposition de cette fin d’année, Post-Performance video : Los Angeles. Pour cette dernière, présentée au public du 30 novembre au 17 avril, la commissaire de l’exposition, Marie de Brugerolle a choisi quatre artistes qui vivent ou ont été formés à Los Angeles. À l’origine du concept de Post performance, elle qualifie ainsi l’héritage et l’impact de la performativité sur les arts visuels après les années 1970, et s’intéresse, depuis 2012, aux formes que cela produit.

Enfin, dernier accrochage dévoilé avant la fin 2021, Suspension / Stillness. Cette exposition rassemble les œuvres d’artistes qui chacune à leur façon permettent de créer un moment suspendu. Elles sont pour la plupart très peu exposées en France alors qu’elles ont une grande visibilité internationale.

Plus d’informations : carreartmusee.com