Trois nouvelles expositions s’installent en cette fin d’année à Carré d’Art. Première d’entre-elles, De vertical, devenir horizontal, étale sera accessible au public du 23 novembre au 13 mars et présente le travail de deux artistes Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin. 

Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin viennent de disciplines différentes : la danse et la performance pour la première, les arts visuels, le graphisme et le film pour le second. Ils partagent cependant des questions récurrentes dans leurs travaux et ont trouvé dans cette collaboration un territoire d’amplification et d’expérimentation.

De New York à Saint-Nazaire

L’exposition présentée à Carré d’art est le fruit d’une recherche initiée en 2014 et s’intéressant aux territoires urbains à partir de gestes et de mouvements, à l’histoire et aux présents des lieux. Ainsi, le premier chapitre de cette série de portraits de ville est celui de New York : A Taxi driver, an Architect and the High Line (2016). Le second est celui de Saint-Nazaire : Nous venons de trop loin pour oublier qui nous sommes (2019).

Au travers de modalités de rencontres avec les habitants et les énergies présentes sur place, ils collectent des paroles et prolongent des gestes, des mémoires, engagent des actions et des expériences.

Plus d’informations : carreartmusee.com