Alors que les lieux culturels sont fermés depuis plusieurs jours et que le Président Emmanuel Macron vient d’annoncer le confinement « quasi » total de la population, cela ne doit pas empêcher les Françaises et le Français d’avoir accès à la culture. Nous avons vu les centaines de vidéos publiées par les Italiens perchés sur leurs balcons qui proposent des chants, de la musique, des poèmes… En France, des institutions font déjà preuve d’imagination et proposent des alternatives pour que chacun ait accès à un épanouissement culturel inédit. Parmi elles, le Musée Fabre qui offre une visite virtuelle de l’exposition Jean Ranc, un Montpelliérain à la cour des rois.

Le communiqué sur la page Facebook du Musée Fabre:

Suite aux mesures exceptionnelles annoncées par le gouvernement concernant le Covid-19, le musée Fabre ainsi que l’exposition Jean Ranc ont fermé leurs portes dimanche 15 mars. Pour continuer à s’enrichir malgré le confinement, nous vous proposons une visite virtuelle de l’exposition « Jean Ranc, un Montpelliérain à la cour des rois », avec en guise d’introduction, le chef d’oeuvre de l’artiste, le célèbre Vertumne et Pomone.

Jean Ranc ( Montpellier, 1674 – Madrid, 1735 ), Vertumne et Pomone, Vers 1710 – 1722, Huile sur toile ©Frédéric Jaulmes-Montpellier3m

Ce tableau du musée Fabre, aujourd’hui le plus célèbre de l’artiste, illustre une fable mythologique d’Ovide : Vertumne, amoureux de la belle Pomone, se change en vieille femme pour l’approcher innocemment et plaider auprès d’elle la cause de l’amour. Touchée par ses récits, Pomone baisse la garde et se laisse séduire par Vertumne qui met à bas son masque. Ranc interprète ce badinage amoureux avec un coloris et une lumière extraordinaire, qui annonce la sensibilité libertine du XVIIIe siècle. Le raffinement de la toilette de Pomone fait de cette peinture une oeuvre inoubliable. Ce tableau, acquis en 1964 par le musée Fabre, assura la renommée de Ranc, mais l’exposition du musée va vous révéler la richesse bien plus vaste de sa carrière, de Montpellier à Paris, de Paris à Madrid.

Jean Ranc ( Montpellier, 1674 – Madrid, 1735 ), Vertumne et Pomone, Vers 1710 – 1722, Huile sur toile ©Frédéric Jaulmes-Montpellier3m