Mêler deux univers, deux artistes, sans qu’une thématique ne les réunisse vraiment : voici ce qui carcatérise la nouvelle exposition proposée par A + Art à Montpellier. Pour la première de « Duo Mix », le lieu a sollicité Karen Thomas et Philippe Jacq qui exposent donc ensemble jusqu’au 30 novembre. 

Les deux artistes se connaissent, mais n’ont jamais exposé ensemble. Cette exposition les réunit dans un élan de découverte mutuelle, qui donne à voir des rythmes et des concordances inattendus.

Les œuvres de Karen Thomas se concentrent principalement sur la figure repoussant les limites de la peinture en tant que médium. Son travail se situe à la limite de la figuration et d’une certaine abstraction gestuelle. Pour cette exposition, elle propose une série inédite de petites et moyennes peintures qui abordent une certaine vision de « l’automobile ».

Philippe Jacq réalise des tableaux qui associent peinture et patchwork (couture qui consiste à assembler plusieurs morceaux de tissus). Il tend sur de grands châssis des tapisseries collectées au cours de ses voyages. Ces peintures magnétiques et contrastées sont autant d’électrochocs psychédéliques et acidulés dépeignant de multiples créatures réelles ou imaginaires, ainsi que de nombreuses histoires humaines, figures de styles de différents contes illustrés. Représentations totémiques aux couleurs survitaminées, elles nous parlent de rencontres, de puissance, d’harmonie, d’amour et de désir.

Cette première exposition-rencontre au sein des locaux de l’agence A+Architecture mêle de nombreuses peintures sur toiles ou sur papier mais également des dessins forts en couleurs ou en noir et blanc, structurant ainsi cette originale proposition.

Plus d’informations : facebook.com/aplusart34