Pour sa troisième exposition dans l’emblématique Hôtel Richer de Belleval, la Fondation GGL invite l’artiste mondialement reconnu Tadashi Kawamata qui a spécialement imaginé un projet pour le lieu. Un univers à découvrir jusqu’au 10 décembre dans l’hôtel mais également sur la place de la Canourgue. 

L’artiste expose non seulement dans les salles de la fondation, mais il a tenu aussi à les déborder, en installant des nids (Nest) dans la cour intérieure du bâtiment, et des cabanes dans les arbres (Tree Huts) sur la place de la Canourgue. Celles-ci ont un statut ambivalent, entre habitats précaires (cependant trop petites et fragiles pour être investies) et objets. Les Tree huts sont destinées à être visitées par l’imagination du spectateur. Dans la cour, les Nest sont comme des nids d’hirondelle désertés. Kawamata en a réalisé un très grand qui ne figure pas dans son projet initial, preuve qu’en cours de route et au gré du travail, les intentions se modifient. 

Enfin, dans la fondation proprement dite, l’artiste expose les maquettes des projets montpelliérains, tableaux en reliefs qui oscillent entre esquisse et œuvre autonome. Il s’établit ainsi un jeu entre la troisième et la seconde dimensions, entre l’intérieur et l’extérieur, entre les espaces public et privé. À l’instar de l’œuf et de la poule, on en vient à se demander ce qui vint en premier.

Né en 1953 à Mikasa, Tadashi Kawamata a exposé aux quatre coins de la planète et mené des projets à New York, Abu Dhabi ou Tokyo. Il vit à Paris.

Plus d’informations : fondation-ggl.com