Après une résidence débutée en février 2021 à la galerie Aperto, Nadine Soubeyran propose au public de découvrir les réalisations élaborées au cours de ces mois de recherches à la galerie du 28 mai au 13 juin. 

Black Ice, sera donc visible pendant trois semaines sous deux formes. En début d’après-midi, de 14h à 15h, l’artiste proposera une rencontre performance baptisée Ice_ceremony. Une cérémonie à partager avec trois visiteurs qui devront prendre rendez-vous, et pendant laquelle Nadine Soubeyran honorera le processus d’effacement.

Dans un second temps, de 15h30 à 18h30, la galerie sera ouverte au public pour une visite libre de l’installation. Pour cette exposition, Nadine Soubeyran s’est interrogée sur la question du temps, elle explique : « La perception du temps est aussi et avant tout une construction intellectuelle qui dépend de la culture qui l’exprime. Le temps occidental est linéaire et continu. Pour comprendre le temps japonais et les rituels, il faut se représenter un temps cyclique et surtout instantané. Le temps n’y est pas une ligne droite, mais un point inscrit dans un cercle. Ce rythme cyclique est ponctué par une multitude de rituels laïcs ou religieux qui aident à le ressentir – cérémonie du cadeau origata, cérémonie du thé, cérémonie de l’eau… Ces rituels impliquent un protocole précis. Cette relation au temps instantané est le point de départ de « ice_ceremony » ou cérémonie de l’effacement.
S’il y a une chose qui ne s’accumule pas au XXIe siècle, c’est la glace. Au cours des deux dernières décennies, la glace est devenue un signal climatologique, rendant visible la hausse des températures du changement climatique anthropique. La «neige noire» en est l’une des manifestations tangible et tragique. Ma tentation est parfois grande de me laisser séduire par les images de cette catastrophe, et d’autre part mon impuissance semble totale. Ma proposition avec cette performance est de signifier plastiquement ces deux états. »

Plus d’informations : aperto.free.fr