Une nouvelle toile va bientôt venir enrichir le fond du musée Fabre de Montpellier. Lundi 2 novembre, le musée a annoncé son acquisition d’une toile d’Edouard-Antine Marsal montrant une vue de Palavas-les-Flots à la fin du XIXème siècle. Sobrement intitulé Palavas-les-Flots, le tableau sera présenté au public à l’occasion d’une exposition au printemps 2021. 

Très lumineuse, cette toile figurant une scène de la vie quotidienne à Palavas-les-Flots tranche avec les paysages de la jeune station balnéaire que conserve le musée Fabre, qui représentent principalement le bord de mer et les étangs. A la fin du XIXe siècle, la ville, née en 1850 de la fusion de territoires de communes alentour, connaît un essor touristique, avec l’installation d’un train d’intérêt local en 1872. L’acquisition de cette toile de grandes dimensions et dans un excellent état de conservation vient ainsi enrichir le fonds dédié à l’artiste ainsi que l’ensemble de paysages méridionaux que le musée Fabre possède dans sa collection.
Une oeuvre dévoilée au printemps 
Une nouvelle toile signée de la main d’un Montpelliérain : le peintre Edouard-Antoine Marsal (1845-1929), dont plusieurs oeuvres sont déjà conservées au musée Fabre. Formé dès son plus jeune âge dans l’atelier de Charles Matet, il part à seize ans étudier aux Beaux-Arts à Paris. Là, il entre chez un autre Montpelliérain : Alexandre Cabanel. De retour à Montpellier dans les années 1870, malgré les promesses offertes par la capitale, Marsal s’impose comme l’un des portraitistes incontournables de la ville et y enseigne le dessin jusqu’en 1881. Qualifié par l’écrivain Pierre Azéma de « Montpelliérain par excellence », Edouard-Antoine Marsal est représenté dans les collections du musée Fabre au travers de quatorze peintures (dont dix portraits) et de trois dessins.
L’oeuvre Palavas-les-Flots sera dévoilée le 13 février 2021, à l’occasion de l’ouverture de l’exposition consacrée aux quinze ans d’acquisitions du musée. En effet, la représentation du paysage et de la société montpelliéraine, au XIXe et au XXe siècle, fait partie des axes importants de la politique d’acquisition du musée. Toutefois, riche de plus d’une centaine d’œuvres, l’exposition en révèlera bien plus : des collections italiennes à l’univers singulier de Jean Hugo, du Grand Siècle français autour de la figure de Sébastien Bourdon aux paysages méridionaux, cet événement mettra également à l’honneur les artistes mécènes du musée, de son fondateur François-Xavier Fabre, jusqu’aux artistes contemporains, auxquels sera dédiée la dernière salle du parcours.
Plus d’informations : museefabre.montpellier3m.fr
Crédit photo : Edouard-Antoine Marsal (1845-1929) ; Palavas-les-Flots (1889) ; Huile sur toile ; H. 55 cm – L. 100 cm