Ce jeudi 31 mars, Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de la métropole, a présenté en détail la candidature de Montpellier au titre de Capitale européenne de la culture en 2028. Une démarche dans laquelle se sont engagées d’autres collectivités du territoire héraultais dont la Ville de Sète.

Dans une démarche engagée avec Sète, la Région Occitanie, le Département de l’Hérault, la Communauté de communes du Pays de Lunel, la Communauté de communes du Grand Pic-Saint-Loup et l’Agglo Hérault Méditerranée, Montpellier a donc annoncé sa candidature pour être Capitale européenne de la Culture en 2028.

Mettre en avant le bassin Montpellier-Sète sur la scène européenne

Loin d’être la seule collectivité engagée dans cette candidature, la Métropole de Montpellier s’est adjoint de nombreux territoires héraultais, mettant en avant une ambition commune pour la culture. « Territoire jeune, ouvert aux autres, où les valeurs de fraternité dominent, où la connaissance occupe depuis toujours une place importante, le bassin Montpellier-Sète regorge de richesses pour porter cette candidature. Elle saura ainsi s’appuyer sur les atouts indéniables d’un territoire artistique, culturel et patrimonial historiquement accueillant pour les artistes et les créateurs. »

Ensemble, les collectivités souhaitent donner une image jeune du bassin Montpellier-Sète et montrer le dynamisme culturel du territoire : « Cette candidature permettra de donner un nouveau souffle à notre ambition culturelle commune en forgeant, sur le long terme, une stratégie conjointe basée sur la conviction que nous partageons une communauté de destin. Elle sera construite avec la volonté de fédérer autour des arts et de la culture, en associant le plus grand nombre à son élaboration et à sa réalisation ; de créer des liens durables entre les acteurs culturels, éducatifs, économiques et sociaux, et de renforcer notre dimension européenne par une coopération accrue avec des intervenants et des villes de différents pays. »

Résultats en 2023

Le titre de Capitale européenne de la culture est attribué chaque année à plusieurs villes de l’Union européenne selon une liste chronologique préétablie jusqu’en 2033. La France et la République Tchèque ont été désignées pour 2028.

Sur la ligne de départ pour obtenir le titre, Montpellier n’est pas toute seule. D’autres métropoles comme Amiens, Bourges, Clermont-Ferrand, Nice, Reims ou Rouen sont également dans la course. Les villes candidates seront départagées par un jury d’expert qui présélectionnera, fin 2023, quatre villes. Si Montpellier obtenait le titre, elle rejoindrait d’autres cités françaises comme Paris (1989), Avignon (2000), Lille (2004) ou Marseille-Provence (2013).

De nombreuses étapes jalonneront le parcours de la ville avant la décision finale qui ne sera dévoilée que fin 2023, début 2024 :

  • 1ᵉʳ décembre 2022 : remise du dossier de pré-candidature.
  • 1ᵉʳ semestre 2023 : sélection des 4 villes candidates.
  • Décembre 2023 : remise du dossier de candidature.
  • 2024-2028 : désignation de la ville lauréate et mise en œuvre de la candidature.
  • Janvier 2028 : début de l’année capitale.

Plus d’informations : montpellier2028.eu