Le lieu multiple accueillera une nouvelle exposition à partir du 25 mars et jusqu’au 17 avril. Pour le printemps, la galerie montpelliéraine invite l’artiste Karine Debouzie à livrer sa Transmutation de l’espace.

Artiste pluridisciplinaire, formée à l’Ecole normale supérieure de la photographie d’Arles, Karine Debouzie convoque de nombreux champs dans son travail : la science de l’industrie, le quotidien ou la poésie.

Pour cette exposition, Karine Debouzie rassemble une sélection d’oeuvres issues des pistes de recherches et d’expérimentation. Dessin, sculpture, installation in situ, les techniques sont multiples tout autant que les matériaux utilisés. L’artiste travaille essentiellement avec des matériaux industriels et froids tels que le PVC, le métal, le polyuréthane… À partir de ces matériaux, par transmutation, elle crée des structures, souvent biomorphiques (en deux ou trois dimensions), propulsant le spectateur dans sa relation physique au monde.

Au sol, fixées ou en suspension en effet, ses œuvres offrent à se questionner sur la corporéité, le mouvement, le rapport à l’espace et à la lumière, le lien du visible à l’invisible, du dicible à l’indicible… Jouant à la fois sur la séduction et sur l’étrangeté, elles convoquent nos mécanismes d’interprétation au niveau de la sphère intime : tension, pulsion, force, vulnérabilité, énergie, enfermement. Passée l’émotion, l’analyse distancée de l’imaginaire au réel commence…

 

Plus d’informations : lelieumultiplemontpellier.com