Pour cette exposition construite en collaboration, le centre d’art La Fenêtre et la galerie Samira Cambie s’associent pour présenter une sélection d’œuvres (encres, huiles, collages, …) qui illustrent la place de la ville, de l’urbain et des constructions dans les recherches plastiques et conceptuelles des artistes contemporains, pour autant de visions de l’architecture, de la ville, ou d’allégories de ceux – hommes et bêtes – qui la traversent.

Diplômée de l’École Nationale d’Architecture de Montpellier, Clara Bryon est inspirée par les architectes Tadao Ando et Louis Khan, et développe un travail sur l’architecture mêlant lumière, matière et rapport au corps, cherchant à développer un équilibre entre force et délicatesse.

A l’École des beaux-arts de Paris dans l’atelier de Jean-Michel Alberola, Mathieu Weiler commence une série sur les autoroutes et le cinématographe. Dans des compositions à l’encre, il révèle le paysage urbain et donne à voir autrement des objets, des fragments et des traces d’une expérience de la ville, tout en investissant l’enjeu de l’échelle et du cadre.

Les paysages de Thomas Verny sont tout autant naturels qu’urbains et, de Sète à Palavas, de Montpellier à La Grande-Motte, il peint la ville dans une succession de motifs et de formes. Thomas Verny propose « une autre vision du monde, le réinterprète en offrant des chemins nouveaux et des passerelles sur le plan de la technique, des formats et de la configuration spatiale de son imaginaire ».

Plus d’informations : la-fenetre.com et galeriesamiracambie.com