Depuis 2006, à l’initiative de l’association Uni’Sons, le festival Arabesques est un rendez-vous incontournable de la rentrée montpelliéraine. Un événement annuel qui commence le 8 septembre et qui est devenu le festival le plus important d’Europe consacré aux arts du monde arabe.

Tous les ans, en septembre, Arabesques propose une programmation pluridisciplinaire permettant une grande visibilité aux artistes et un dialogue interculturel. Musique, théâtre, conte, cinéma, danse, calligraphie : tous les arts sont représentés pour valoriser la culture du monde arabe et sa richesse. En 2020, Arabesques est donc de retour pour sa 15ème édition !

Programme musique et spectacle vivants :

  • Mar. 8 septembre, à l’opéra Comédie Montpellier : Dorsaf Hamdani. Chanteuse attachée aux traditions musicales, elle fait preuve d’une grande modernité et réunit deux grandes chanteuses : Barbara et Fairouz.
  • Mer. 9 septembre, à l’opéra Comédie Montpellier : Salim Fergani. Musicien prodige, il incarne aujourd’hui la continuation de la tradition du oud constantinois et du patrimoine musical du maalouf arabo-andalou.
  • Ven. 11 septembre, à l’amphi d’O au domaine d’O : Bab L’Bluz + Le Grand Bal Raï. Créé en 2018 à Marrakech, Bab L’Bluz est né de la rencontre entre Yousra Mansour et Brice Bottin. Une identité singulière où se mêlent la culture Gnawa, le rock et la funk. Dans un concert hommage, le Grand Bal Raï revisite les grands standards du raï avec Adil Smaali au chant et au guembri, Stéphane Puech aux claviers, Rabie Houti au violon, Pedrou Coudis à la batterie et Guilhem Centurion à la basse.
  • Sam. 12 septembre, au théâtre Jean-Claude Carrière au domaine d’O : Contes croisés : Chirine Al Ansary, Ali Mergache et Jihad Darwiche. Avec cette soirée, c’est l’univers du conte dans sa diversité qui est célébré. Trois conteurs emblématiques du festival se retrouvent : Chirine Al Ansary, Jihad Darwiche et Ali Merghache.
  • Sam. 12 septembre, à l’amphi d’O au domaine d’O : Jawhar + Al Qasar. Jawhar tisse une musique pop-folk intimiste et planante autant inspirée du chââbi que de la pop sombre. Al Qasar est la réunion du producteur de rock psychédélique Thomas Attar Bellier et de Jaouad El Garouge, chanteur et musicien de l’ancestrale tradition Gnawa.
  • Dim. 13 septembre, à l’amphi d’O au domaine d’O : Hamid Ben Mahi, Yellel. Avec sa compagnie Hors série, le chorégraphe et danseur bordelais Hamid Ben Mahi développe une recherche visant à mettre en question la danse hip-hop en repoussant les frontières de cette danse.
  • Ven. 18 septembre, à l’amphi d’O au domaine d’O : Raïna Raï. Mené par le guitariste Lotfi Attar, le groupe mythique Raïna Raï débarque à Arabesques. Fondé à Paris en 1980, le groupe fait fusionner les rythmes et instruments tra- ditionnels algériens avec le rock.
  • Sam. 19 septembre, à l’amphi d’O au domaine d’O : Sabil. Pour ce concert, le duo palestinien composé du joueur de oud Ahmad Al Khatib et du percussionniste Youssef Hbeisch invite le buzuq Elie Khoury pour former un trio et explorer de nouvelles voies.
  • Sam. 19 septembre, à l’amphi d’O au domaine d’O : le comte de Bouderbala. En fin observateur, Sami Ameziane, de son vrai nom, se plaît à poser son regard incisif et percutant sur notre société.
  • Dim. 20 septembre, à l’amphi d’O au domaine d’O : Orchestre national de Barbès. La bande de copains musiciens fête ses 25 ans de tournée. Les 10 porte-drapeaux du nom de Barbès, quartier parisien chamarré, continuent de faire danser avec leur brassage musical, entre châabi, raï, gnawa et rock, reggae, ska cuivré ou même salsa et jazz…

Du 8 au 20 septembre à Montpellier.

EG

Plus d’informations : festivalarabesques.fr