L’année 2022 marque le 60ᵉ anniversaire du cessez-le-feu en Algérie. À cette occasion, la Ville de Montpellier et Montpellier Méditerranée Métropole proposent l’exposition Mémoires d’exil, histoires d’hospitalité, jusqu’au 21 octobre, dans la salle Danielle Mitterrand et sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Cette exposition choisit de raconter cet épisode historique sous l’angle de l’arrivée et de l’accueil en urgence à Montpellier de milliers de familles rapatriées et harkies.

Les récits des témoins de l’époque et de leurs descendants seront présentés sur six tryptiques installés sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Anciens élus, personnalités de la société civile ou simples citoyens, ils racontent l’expérience traumatisante de l’exil, ainsi que leur installation à Montpellier. Côté institutions, l’exploitation des Archives municipales, ainsi que les contributions de l’INA et des Archives départementales, permettront de saisir la complexité de la situation pour la municipalité, ainsi que son implication pour venir en aide à ces populations.

Cette exposition a pour vocation de transmettre cette mémoire aux jeunes générations. Elle doit permettre une meilleure compréhension de cet épisode historique, en remontant le fil des témoignages individuels pour ensuite mieux appréhender ses conséquences locales à travers des documents d’archives. L’exposition « C’était l’année 62, Mémoires d’exil, histoires d’hospitalités » vient en complément aux différents événements culturels et commémoratifs proposés durant cette année par la Ville de Montpellier (subventions mémorielles pour les cimetières européens en Algérie, cycle de conférences, supplément rédactionnel « Autre rive, autre vies », repas des associations).

Plus d’informations : montpellier.fr