Légende du grand écran et de la révolution des techniques d’effets spéciaux, le monde de Star Wars est repensé et repris comme source d’inspiration pour intégrer l’exposition Je suis ton père jusqu’au 24 juillet.

Elle livre visions et imaginations de plusieurs artistes, aux sensibilités bien distinctes. De la photographie à la sculpture, de Yoda à Chewbacca allongé sur un transat aux figurines Jedi de l’épopée, des casques effrayants à la maquette du Faucon Millenium, les masques sombres des stormtroopers et aux Red Guards pris dans des hyper-lieux urbains.
Les artistes se réapproprient l’univers de George Lucas tout en défendant la cause LGBT en mettant en relation le réel et la fiction, une critique de la société sous forme de galaxie lointaine. Importée directement de Suisse, cette exposition vient du musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires : la Maison d’Ailleurs à Yverdon-les-Bains.
Parmi les artistes, le photographe Cédric Delsaux fasciné de paysages révèle leur magnétisme en y introduisant chaque fois un élément fantastique. Travis Durden mélange culture contemporaine et art de la Renaissance. Il questionne à travers l’épopée Star Wars les notions d’objet de culte et de culture populaire. L’Américaine Jodi Harvey présente les héros de la saga sortant de livres sculptures. The Sucklord, de son pseudo, le « toy artist » new-yorkais très connu, reprend les éléments emblématiques du blockbuster à travers ses produits dérivés. On découvre également les œuvres d’Hyperactive studio, Anthony Kapnik-Bridenne, Kyle Hagey, Benpît Lapray, Alexandre Nicolas, Gabriel Dishaw.

Plus d’informations : pierresvives.herault.fr