Co-accueilli en création par le Théâtre des 13 vents, Centre dramatique national de Montpellier, et le Théâtre Jean Vilar, cette création de Lara Marcou trouve sa genèse dans une série de chansons écrites pendant une période d’amours complexes. Aujourd’hui, la metteure en scène et comédienne reprend ces textes pour créer une sorte de solo protéiforme. Une création à découvrir du 18 au 20 janvier au Théâtre des 13 vents, Centre dramatique national de Montpellier et le mardi 24 janvier au Périscope à Nîmes. 

Katherine Poneuve mêle théâtre, danse et chansons et raconte comment « une chanteuse ou une femme quitterait tout pour aller… nulle part… ou ailleurs sans connaître cet ailleurs. » Cette création laisse entrevoir le cheminement existentiel d’une femme qui doute de sa propre forme sociale, qui soupçonne un écart entre ce qu’elle est profondément et ce qu’elle s’impose d’être pour exister dans le monde extérieur.

Portée par les réflexions féministes de Virginia Woolf, Mona Chollet ou encore Virginie Despentes, elle décide de retravailler ses chansons sous le prisme féministe, en y intégrant d’autres formes d’expressions artistiques pour donner vie à une création singulière qui questionne la place qu’occupent les femmes dans notre société. Jouée en avant-première au dernier festival Supernova, au Théâtre Sorano à Toulouse, cette création sera jouée en janvier à Montpellier et Nîmes.

Plus d’informations : 13vents.fr et theatreleperiscope.fr