Du 19 au 22 avril, l’acteur et metteur en scène Dieudonné Niangouna est au cœur du seul en scène De ce côté, au Théâtre des 13 vents, Centre dramatique national de Montpellier. Une pièce dans laquelle il interprète un ex-homme de théâtre et aborde le thème de l’exil. 

Auteur, metteur en scène et comédien, Dieudonné Niangouna crée la Compagnie Les Bruits de la Rue en 1997 à Brazzaville, sa ville natale. Il se fait connaitre en 2002 au Festival des Francophonies en Limousin à Limoges avec Carré Blanc. Remarqué pour son langage provocant et explosif, Dieudonné Niangouna est salué au Festival d’Avignon en 2007 avec Attitude Clando et en 2009 avec Les Inepties volantes.

Au Théâtre des 13 vents, il est Dido, un ex-hommes de théâtre. Seul sur scène, dans une mise en scène totalement dépouillée, il confronte le public à l’exil sous différentes formes. Les fantômes reviennent : les spectateurs abandonnés, la famille en détresse, les activistes afro-africains, les tenants du régime qui lui ont fait quitter le pays, les remords et les regrets qui lui ont fait quitter la scène. Arrive une proposition : un rôle dans un spectacle intitulé « La fin de la colère ». Occasion pour Dido de remonter le fil de son histoire, d’enterrer ses morts, et de donner peut-être une nouvelle forme à ses combats.

Plus d’informations : 13vents.fr