Après la Folie Divine de Farshid Moussavi et l’Arbre Blanc de Sou Fujimoto au début des années 2010, Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée, a annoncé le lancement de treize nouveaux projets de Folies architecturales. Deux appels à projets seront lancés, le premier, cet été et le second à l’automne 2022. Les sites de ces nouvelles Folies ont été dévoilés, le 1ᵉʳ juillet lors d’une conférence de presse, en présence de Sou Fujimoto.

« Relancer les Folies, c’est renouer avec l’histoire de la ville tout en participant à l’invention de la ville de demain. Une ville qui doit rompre avec le modèle de l’étalement urbain. Une ville qui doit inventer une nouvelle forme d’intensité acceptable par tous. Une ville du beau, de l’excellence, du partage. Relancer les Folies, c’est inviter tous les architectes et promoteurs à venir s’exprimer à Montpellier, à fabriquer le patrimoine du XXIᵉ siècle en dessinant des œuvres qui auront rendez-vous avec le temps. Des œuvres d’art qui seront visibles de tous dans l’espace public, l’espace du commun » a expliqué Michaël Delafosse lors d’une conférence presse organisée vendredi 1ᵉʳ juillet sur le toit-terrasse de l’Arbre Blanc.

Si l’on ne connaîtra le visage de ces nouvelles Folies que d’ici à 2023, les sites qui accueilleront les bâtiments imaginés par les architectes ont, eux, été dévoilés. Treize lieux de la cité montpelliéraine ont donc été sélectionnés pour treize Folies : la Folie Vernière (Beaux-Arts), Folie Manuguerra (Parc Marianne), Folie République, Folies Nouveau Saint-Roch, Folie Ovalie, Folie du Lez, Folie Cambacérès, Folie Restanque, Folie Montcalm, Folie Beausoleil 1 et 2, Folie Mosson, Folie Corum.

Une première vague d’appel à projet est déjà lancée pour cinq premières Folies. Une seconde vague est programmée à l’automne pour le reste des projets. Les visages des 13 Folies architecturales seront connus à l’automne 2023.