2023 sera une année à part pour Lunel et la culture : le 19 février 2023 marquera l’anniversaire des 150 ans de la naissance de Louis Feuillade. Une date que la Ville de Lunel a choisie de célébrer, en proposant tout au long de l’année, des rendez-vous culturels. Cela débute sur les chapeaux de roues avec « Double F », l’exposition des œuvres de Pierre Bendine-Boucar, du 20 janvier au 18 mars, à l’espace Louis Feuillade.

Depuis environ une quinzaine d’années, Pierre Bendine-Boucar porte un regard précis sur le personnage fantastique de Fantômas créé par Pierre Souvestre et Marcel Allain en 1911. Il construit une collection d’ex-votos qui lui rendent hommage. Plusieurs centaines de travaux plastiques, à savoir peintures, dessins, objets, créations textiles et images diverses, constituent le fond de cette recherche artistique. Des expositions consacrées à ce dernier voient le jour (Paris, Marseille, Sète ou Istres…), révélant ainsi l’évolution de l’étendue de la production réalisée par l’auteur.

Passionné par ce héros atypique depuis l’enfance via les films des années soixante d’André Hunebelle, il découvre par la suite Feuillade et son Fantômas. L’artiste décide ainsi de rapprocher son travail de celui de l’univers cinématographique, en créant plusieurs courtes vidéos et des installations plastiques prolongeant l’ambiance fictionnelle dans laquelle évolue cet impitoyable super-héros. Fantômas est ainsi consacré et occupe une place majeure dans la construction globale de l’œuvre de Pierre Bendine-Boucar. La thématique Fantômas est consultée et développée de manière régulière afin d’enrichir cette « chronique de travail » (dixit l’auteur).

Double F.  exposition monographique présente un travail original conçu spécifiquement en collaboration avec la ville de Lunel. Elle prolonge l’univers plastique de l’artiste et rend hommage au cent- cinquantième anniversaire de la naissance de Louis Feuillade. Au travers de ses nombreuses créations, Pierre Bendine-Boucar s’inscrit dans le prolongement de l’univers du cinéma de ce dernier en proposant de manière fictionnelle une exposition fonctionnant comme un nouvel épisode de la série des aventures du héros masqué. Il présente ici des objets artistiques potentiellement utilisés dans le cadre de cet opus, à savoir une collection de masques, d’accessoires en carton (pistolets), un décor paysager, une vidéo et de nombreux visuels de mise en scène (dessins, photographies…). Le titre « Double F. » tire son identité de ce processus imaginaire. Le « F. » se voit ainsi confronté à plusieurs propositions : Fantastique, Fantasmagorique, Fictionnel, Formel voire Fantômastique, Fantômas voire Feuillade ?

Plus d’informations : lunel.com