Portés par le Scénograph, Scène conventionnée d’intérêt national, Art en territoire, les festivals de théâtre de Figeac et de musique de Saint-Céré sont deux événements culturels majeurs de l’été lotois. Cette année, le premier se tiendra du 24 juillet au 4 août, tandis que le second attend le public du 29 juillet au 12 août. 

Chaque été, pendant trois semaines le Lot vit au rythme des deux festivals organisés par le Scénograph. Avec près de 30 spectacles, 60 représentations et des Rendez-vous des Curieux gratuits, les artistes des deux festivals font voyager les œuvres dans de hauts lieux du patrimoine lotois, les villes de Figeac et de Saint-Céré, les magnifiques châteaux nationaux de Castelnau-Bretenoux, Montal et de nombreux sites patrimoniaux, églises, cours et jardins de châteaux, jalonnant le nord du Lot et le sud de la Corrèze.

Le festival de musique de Saint-Céré

À Saint-Céré, de jeunes instrumentistes, sélectionnés parmi les meilleur.es de leur génération, sont accueillis en résidence pour développer des programmes originaux qui mêlent des œuvres allant de l’époque baroque jusqu’à la création contemporaine, en traversant les répertoires classiques, romantiques et modernes.

Pour cette nouvelle édition, on retrouve côté opéras La Dame Blanche sur la musique de françois-Adrien Boieldieu, Un soir de réveillon sur la musique de Raoul Moretti, et Yes ! par la compagnie Les Brigands. La musique de chambre est également bien représentée dans la programmation avec cinq concerts. Enfin trois spectacles musicaux : Click’n Drums, Don Quixote et Buster Keaton. 

Le festival de théâtre de Figeac

À Figeac, la ligne artistique affiche un soutien aux écritures contemporaines, dans la diversité des esthétiques d’aujourd’hui, tout en s’attachant à la promotion des jeunes artistes. Le partage, l’émotion et un esprit de fête souffle sur la ville pendant le festival.

Côté programmation, l’édition 2022 emmènera le public vers la découverte. Quinze spectacles se déploieront dans le département. On retiendra notamment l’étonnant Bal des hiéroglyphes, la pièce d’après Feydeau La dame de chez [Céline] Maxim ou encore La femme de la photo d’après Les années d’Annie Ernaux.

Plus d’informations : scenograph.fr