« Lost Paradise » : un reportage photo “30 ans après Tchernobyl” à l’Espace Saint Ravy à Montpellier

Lost Paradise 2 -® Olga Mrsk
L’Espace Saint-Ravy continue d’exposer les talents émergents de Montpellier et de sa Métropole. Après avoir montré les œuvres poétiques et colorées de Kâme, ce lieu désormais emblématique du centre-ville, livrera le travail documentaire d’Olga Mrsk du 5 au 27 mai 2018.
Dans son exposition « Lost Paradise », la jeune photographe d’origine biélorusse fait état de l’impact humain et écologique de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en revenant 30 ans après sur les lieux du drame.

Bâtiments abandonnés, rues désertes, grande roue de fête foraine figée…Pripriat, épicentre de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl est aujourd’hui une ville fantôme. Tout est resté en l’état après l’évacuation de ses habitants.

C’est dans ce paysage urbain insolite, immobile et silencieux que le projet photographique d’Olga Mrsk est né en 2015. Originaire d’une ville proche de Pripriat et victime des effets de la radiation, la jeune artiste, montpelliéraine depuis bientôt 10 ans, souhaitait immortaliser sa rencontre avec le lieu.

« Mon objectif était de briser les stéréotypes et de montrer la réalité de ce lieu, sans artifices, avec honnêteté et objectivité ». Son projet est clairement engagé. Elle souhaite attirer l’attention du public sur les dangers du nucléaire.

À l’Espace Saint-Ravy, Olga Mrsk exposera 50 photographies argentiques en noir et blanc de son travail documentaire. Une légende explicative accompagnera certaines d’entre elles. Cette exposition se tient en parallèle de celle des Boutographies 2018 au Pavillon Populaire.

Du 5 au 27 mai 2018 à l’Espace Saint-Ravy à Montpellier . www.montpellier.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.