Littérature : Une femme dans la tourmente, par Claude-Jacky Guedj

Qu’attend-ton en général d’un bon roman ?

Une bonne histoire : C.J.Guedj en tient une, dérivée des nombreux faits divers qui hantent l’actualité mais qu’il a su agréger de manière subtile et plausible. On est tenus en haleine car chaque chapitre contient son lot de révélations et d’épisodes cruciaux.

Des personnages consistants et crédibles : Ici aussi, rien n’a été laissé au hasard, de l’héroïne au nom angélique, cette femme dans la tourmente, éprise éperdument et jusqu’à la folie de justice et de liberté, à ses amis et amants, ou locataires, parmi lesquels un bel inconnu, un marin noir au destin chaotique, un écrivain à l’affût, un ancien musicien alcoolique, un artiste du temps passé… L’analyse psychologique s’avère, pour chacun d’eux très travaillée, et le plus souvent indirecte, sans recourir à l’omniscience traditionnelle du narrateur en chef.

Une vision du monde, par le biais d’idées : Et C.J. Guedj en a à revendre, qu’il dissémine dans les divers dialogues qui animent le récit, multipliant les points de vue et les débats sans alourdir la composition narrative. Bien des problèmes et thèmes contemporains sont ainsi égrenés, à touches délicates, bien intégrés à la narration, qu’il s’agisse de la religion ou de la solitude, de la barbarie ou du couple, de la sexualité ou de notre avenir, de l’enseignement ou… de l’écriture… Du style, et là on peut compter sur ce grand lecteur et ancien professeur de français pour décrire avec poésie, relater avec précision et polémiquer en toute vraisemblance.

A ces quatre éléments, j’en ajouterai un cinquième, la cerise sur le gâteau, auquel sans doute les spécialistes seront davantage sensibles : la conscience que le roman a de lui-même, par le jeu des mises en abyme. Le roman en effet, par le truchement de l’écrivain aux aguets, à qui l’héroïne fournit le mot de la fin, cherche à justifier son entrée en écriture.

Pour ces cinq raisons je dirais que cette 3ème œuvre de l’auteur (Après Étincelles de lumière et Et dans la brume épaisse) fait mouche et emporte l’adhésion sans toutefois se situer dans le politiquement, le moralement et même le psychologiquement voire le sexuellement corrects. Elle mise sur la collaboration active du lecteur, lequel doit se débarrasser de ses préjugés et se laisser guider par les rebondissements que propose cette histoire bien de notre temps en laquelle, au bout du compte, chacun se reconnaîtra. BTN

Une femme dans la tourmente, Mondial livre, 310 pages – Tél. 06 28 16 40 92‬

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.