C’est un dialogue entre une artiste contemporaine, la sculptrice Janine Delpeuch, et un poète espagnol qui lutta pour la liberté, Federico Garcia Lorca, qu’initie cet été le Château d’Assas. À travers une série de sculptures, Janine Delpeuch joue sur plusieurs registres dont celui de la création féminine. Une exposition à découvrir jusqu’au 30 septembre. 

Les luttes féministes ont permis la libre expression de ces diversités opprimées dont Lorca fut aussi victime. Et, le lien entre les deux artistes est plus profond encore lorsque l’on sait que Janine Delpeuch est née en Ariège, non loin du camp du Vernet où son père, républicain aux racines andalouses, fut interné après la Retirada. Outre l’œuvre de la sculptrice, l’exposition propose une documentation historique richement illustrée, permettant d’évaluer l’importance de ce génie créateur dans le monde d’avant-guerre comme dans la perspective du nôtre puisque Federico y est aujourd’hui universellement publié, joué et célébré.

Par ailleurs, les sculptures de Janine Delpeuch commémorent l’œuvre et la vie de Garcia Lorca à travers des groupes sculptés et des pièces de terre cuite interprétant les héroïnes et certains poèmes du Romancero Gitano et de Poète à New-York. 

Plus d’informations : gard.fr